Ecoutez Radio Sputnik
    cimetière

    Pour se débarrasser de sa femme, il se fait passer pour mort

    CC BY-SA 2.0 / Donna / Graves, Mist, Zombies...
    Insolite
    URL courte
    193

    Certains hommes sont prêts à tout pour ne pas donner d’argent à leur femme…même à «mourir». Un Hondurien, qui a émigré aux USA pour y gagner sa vie, en est la preuve.

    Un natif du Honduras a essayé de mettre en scène sa propre mort pour se débarrasser de sa femme qui exigeait avec insistance de l'argent, comme le rapporte le Mirror.

    Danny Gonzalez, âgé de 27 ans et qui travaille aux États-Unis, a envoyé à sa femme restée au Honduras des photos sur lesquelles il… semblait être mort. Il s'est mis du coton dans le nez et s'est couvert d'une serviette blanche pour que sa femme croie qu'il était à la morgue. En outre, l'homme a envoyé une photo d'un cercueil garni de fleurs.

    Dans son message, il a été également indiqué que Gonzalez était mort d'un «cancer et d'asthme». Sa famille a remarqué que sur les photos le «mort» sourit et qu'il se trouvait dans un endroit qui ne ressemblait pas du tout à une morgue: il était juste allongé sur son lit.

    Les journalistes ont retrouvé Gonzalez et appris qu'il ne pouvait plus supporter les exigences de sa femme. Selon lui, elle l'appelait chaque semaine et criait qu'il devait lui envoyer plus d'argent.

    «Elle m'a demandé de lui envoyer un téléphone portable. J'en ai envoyé déjà six, mais elle a toujours dit qu'ils avaient été volés», s'est plaint Gonzalez aux journalistes.

    Les anciens voisins de Gonzalez ont noté que la nouvelle de la mort avait bouleversé ses parents. «Si tu ne veux pas envoyer d'argent, alors dis-le, pourquoi faire semblant d'être mort!», a commenté l'un d'entre eux.

    Lire aussi:

    Footballeur chilien: «Je suis sûr que la Coupe du Monde en Russie sera une vraie réussite»
    Handicapé renversé sans raison ou tentative pour saisir une arme? Les versions s’opposent
    Armes chimiques: le plus dangereux, c’est Damas ou Daech?
    Tags:
    femme, morts, argent, blagues, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik