Insolite
URL courte
1470
S'abonner

En Chine, des médecins urgentistes ont pris à l’intérieur de leur véhicule le chien fidèle de la patiente, qui refusait de quitter sa maîtresse.

En Chine, des médecins n'ont pas pu refuser à un chien très fidèle d'accompagner sa maîtresse à l'hôpital. Le quadrupède n'a pas voulu quitter le véhicule d'urgence, donc les docteurs ont été obligés de laisser le golden retriever à l'intérieur, à côté de sa maîtresse, qui était tombée inconsciente lors d'une promenade avec son animal, relate le quotidien chinois South China Morning Post. L'histoire s'est déroulée dans la ville de Daqing, dans la province du Heilongjiang.

«D'habitude, nous n'autorisons pas les chiens dans les véhicules d'urgence. Mais les propriétaires les considèrent comme des membres de la famille, et nous n'avons pas pu contacter les parents et les amis de la patiente, nous ne pouvions pas laisser le chien tout seul», a expliqué l'infirmière Yu Jingjing citée par le South China Morning Post.

Les médecins arrivés sur place ont transporté la femme dans la voiture. Quant au chien, il courait près d'eux et se levait sur ses pattes sur le chariot-brancard avec la patiente. Ils lui ont permis de rester dans le véhicule d'urgence et d'accompagner sa maîtresse à l'hôpital. Lorsque les médecins venaient en aide à la patiente, le chien était surveillé par un gardien.

Quand la patiente s'est réveillée, elle a crié de joie et a embrassé son chien.

«Alors nous avons compris que nous avions bien fait de laisser le chien à côté d'elle», a affirmé l'infirmière Zhang Jihong.

Lire aussi:

Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
Macron n’inspire plus confiance aux Français et recourt à l’«autodéfense agressive», selon la presse allemande
Des passagers maîtrisent un homme avec une crosse dépassant de son sac dans le TER
Valéry Giscard d'Estaing mort des suites du Covid-19
Tags:
chiens, golden retriever, insolite, médecine, véhicule, hôpital, maîtresse, situation d'urgence, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook