Ecoutez Radio Sputnik
    Alcool

    Ce pays est véritablement décimé par l’alcool

    CC0 / Pixabay/kaicho20
    Insolite
    URL courte
    29943

    Boire pour mourir? Les médias ont dévoilé la liste des pays où la consommation excessive d'alcool a provoqué le plus de morts. Ainsi, en Chine, 650.000 hommes et 59.000 femmes sont décédés en l’espace d’une année suite à une surconsommation d'alcool.

    Des experts du domaine médical ont réalisé une étude à l'issue de laquelle ils ont découvert le pays avec la plus haute mortalité due à l'abus d'alcool.

    Selon les données publiées par la revue médicale The Lancet, c'est en Chine que l'on trouve le plus grand nombre de victimes de l'alcoolisme. En 2016, 650.000 hommes et 59.000 femmes y sont décédés.

    On remarque que les hommes en Chine souffrent plus de de l'abus d'alcool que les femmes, ce qui s'explique par le fait que les Chinois consomment trois fois plus d'alcool que les Chinoises, comme le rapporte le site d'information médical chinois yxj.org.cn.

    L'Inde se place en deuxième position avec 290.000 morts parmi les hommes et 42.000 parmi les femmes. La troisième place est occupée par la Russie, ou en 2016, 180.000 hommes et 43.000 femmes suite à une trop forte consommation d'alcool. Les États-Unis eux sont classés quatrième, avec 71.000 Américains et 19.000 Américaines succombant à l'alcool.

    Dans le Top 10 apparaissent également le Brésil, le Vietnam, l'Ukraine, l'Allemagne, le Mexique et la France, qui occupe donc la dernière place de ce classement avec ses 37.850 morts par an en moyenne suite à l'abus d'alcool.

    Les spécialistes préviennent que la consommation de l'alcool est désormais le septième facteur de risque de mort prématurée et de handicap.

    Lire aussi:

    Et si n’importe quelle dose d'alcool avait des effets néfastes pour la santé?
    La norme idéale de consommation d'alcool déterminée
    Des scientifiques révèlent le lien entre le manque de sommeil et l'alcoolisme
    Tags:
    abus, mortalité, alcool, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik