Ecoutez Radio Sputnik
    Les secours (image d'illustration)

    SOS: posté sur Facebook, un message de détresse lui sauve la vie

    © AFP 2018 Mohamed ABDIWAHAB
    Insolite
    URL courte
    240

    Un Américain a survécu à un accident grave grâce aux réseaux sociaux. Son poste sur Facebook, où il a demandé de l'aide à ses amis, lui a sauvé la vie, car les secours sont arrivés à temps.

    L'Américain Mikey Lythcott, 36 ans, qui vit à Lisbonne et qui voyage souvent, a survécu à un grave accident grâce à une publication sur Facebook, relate la chaîne américaine CNN

    Lors de leur voyage sur l'île indonésienne de Bali, Mikey Lythcott et son amie Stacey Eno ont loué un scooter, l'un des principaux moyens de transport en Indonésie. En traversant l'île, l'homme a perdu le contrôle de son véhicule après avoir croisé un camion sur la route. Le scooter n'a pas pu freiner et du coup il a projeté le couple dans un fossé. Gravement blessé et reprenant conscience, Lythcott s'est rendu compte qu'il ne voyait presque rien et qu'il n'était capable de bouger qu'un seul doigt de sa main droite. La première chose qu'il a faite est d'envoyer une publication SOS sur Facebook. Cette option prévue par le géant américain contient un message de détresse court mais efficace: «À l'aide. En danger. Appelez la police».

    Son poste a été vu deux minutes après la publication par son amie de Brooklyn, avec qui ils ont fait connaissance au Népal. Elle a téléphoné à la victime, lui a demandé d'envoyer sa géolocalisation et a fait passer un appel aux secours à d'autres amis sur Facebook. Par ces efforts conjugués, des gens de différents pays ont pu définir l'emplacement exact de l'accident et sont entrés en contact avec une représentante du consulat américain en Indonésie. Cela a permis aux secours de se rendre rapidement à l'endroit de l'accident.

    Mikey Lythcott et son amie Stacey Eno ont été trouvés par les sauveteurs et transférés à l'hôpital. Les médecins ont constaté de nombreuses fractures chez les deux voyageurs. Actuellement, le couple se trouve à l'hôpital d'où il continue à publier sur Facebook la suite de cette histoire, en partageant des photos avec leurs amis afin de les rassurer.

    Lire aussi:

    Quand la route t’a conduit... tout droit en enfer
    «Frapper, étrangler, tuer» : comment les réseaux sociaux nous contrôlent
    Pour empêcher la vengeance pornographique, Facebook suggère l’envoi de photos de nu
    Tags:
    vie, hôpital, accident de la route, signal de détresse, sos, secouristes, Facebook, Indonésie, Bali
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik