Ecoutez Radio Sputnik
    Alcool

    Ivre mort, ce Polonais se réveille à la morgue et… repart faire la fête

    CC0 / Pixabay/kaicho20
    Insolite
    URL courte
    3242

    Ayant passé une soirée bien arrosée, un Polonais s’est évanoui dans une rue où il a été retrouvé inconscient. Les tentatives des pompiers, arrivés sur place pour le ranimer, se sont soldées par un échec. Ayant constaté son décès, ils l’ont emmené à la morgue. Néanmoins, quelques heures plus tard, il s’est réveillé… et est reparti faire la fête.

    Un passant a retrouvé un homme inconscient dans la ville polonaise de Siemianowice Śląskie, dans le sud du pays. Inquiet, il a appelé une équipe de pompiers qui ont tout essayé pour réanimer cet homme âgé de 31 ans, relate le portail PatrztuNews.

    Les médecins ont alors constaté le décès causé par la consommation d'une quantité excessive d'alcool et le corps a été déposé à la morgue.

    L'histoire aurait pu se finir là mais non! Quelque temps après, un gardien de la morgue a entendu des appels au secours venant de la chambre mortuaire. Il est alors entré dans la chambre et a ouvert le frigo où il a découvert un «cadavre» lui demandant de lui procurer une couverture car il faisait bien froid.

    Lorsque la police est arrivée sur place, il a expliqué ce qui s'était passé et a décidé de rentrer chez lui malgré les demandes des médecins de rester sous leur surveillance pendant quelque temps.

    En rentrant chez lui, il a changé d'avis et a demandé au chauffeur du taxi de le ramener dans la boîte où il s'était trouvé au début de la soirée.

    «Il a dit que s'il était resté en vie, il fallait bien le fêter», a conclu le PatrztuNews.

    Lire aussi:

    Plaisanteries macabres: comment un Ukrainien a essayé d’exploiter une tragédie humaine
    Un bébé revient miraculeusement à la vie dans une morgue iranienne
    Les témoignages glaçants de l’attaque au couteau à Paris (vidéo)
    Tags:
    médecine, fête, morgue, ivresse, Pologne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik