Insolite
URL courte
6330
S'abonner

Après avoir pénétré dans un zoo après sa fermeture, un homme sous l'emprise de la drogue essaie d’échapper aux gardiens qui lui courent après et décide de se cacher dans… la fosse aux lions. Résultat, son orteil a été mordu.

Aux États-Unis, un homme a essayé d'échapper aux gardes d'un zoo en sautant dans la fosse aux lions et a eu la chance de s'en tirer avec seulement un orteil mordu, rapporte le portail d'information local ABC 30.

L'incident a eu lieu dans la ville de Fresno, en Californie, le mercredi 19 septembre. Julio Mendez, âgé de 38 ans, sous l'emprise de la drogue, a pénétré dans un zoo après la fermeture. Selon la police, l'homme a sauté la clôture malgré les barbelés.

Les gardes se sont mis à lui courir après et afin de leur échapper, M.Mendez s'est jeté dans la fosse aux lions. Une des lionnes s'est fâchée contre l'homme qui l'avait dérangée et lui a mordu le gros orteil. Le hurlement particulièrement puissant de Mendes a attiré l'attention des gardiens. Ils l'ont fait sortir de la fosse, lui ont passé les menottes et l'ont conduit à l'hôpital.

«Les lions sont des animaux incroyablement forts et dangereux. Ils ont des griffes pointues et d'énormes crocs, cet homme a eu de la chance de s'en tirer», a déclaré le directeur du zoo, Scott Barton.

Il a ajouté que la lionne avait été examinée par un vétérinaire et que tout allait bien pour les animaux. En outre, M.Bratt a assuré aux visiteurs que le personnel renforcerait les mesures de sécurité du zoo.

Mendes risque quant à lui des ennuis pour avoir pénétré illégalement dans une propriété privée.

Lire aussi:

Attention à une escroquerie avec le permis de conduire qui se répand 
Une rave party de plus de 1.000 fêtards dégénère à Redon: un homme perd sa main - images
Financement libyen: après avoir violé son contrôle judiciaire, Mimi Marchand incarcérée
Le Drian assure sans plaisanter envisager une frappe nucléaire russe sur l’Europe
Tags:
États-Unis, orteils, gardien, criminels
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook