Ecoutez Radio Sputnik
    Un coucher de soleil rouge

    Un objet rouge mystérieux repéré dans le ciel américain (vidéo)

    CC BY 2.0 / Bhaskara Rao Sunkara
    Insolite
    URL courte
    14023

    Un Américain a réussi à filmer et à publier sur sa chaîne YouTube un phénomène «anormal»: un deuxième soleil rouge, apparu dans le ciel de l’État de l’Ohio, aux États-Unis.

    La fin de l'humanité est-elle déjà si proche? C'est du moins ce qu'aurait pensé cet Américain ayant posté le 19 septembre sur sa chaîne YouTube une vidéo d'un «deuxième soleil», filmé dans l'Ohio. Cependant, certains internautes ont été déçus par la vidéo, affirmant qu'elle ne montre en réalité rien d'extraordinaire.

    On peut notamment voir dans le clip un «deuxième soleil» rouge apparaître dans le ciel, que l'auteur a considéré comme étant la planète Nibiru, considérée parfois comme la 9e planète cachée du Système solaire et étant associée à la fin des temps.

    Certains internautes ont notamment remercié l'internaute pour ce partage et lui ont adressé des paroles d'encouragement dans les commentaires de sa vidéo sur YouTube.

    Quelques amateurs des théories complotistes ont remarqué non pas un «deuxième soleil» mais quelque chose d'autre lié aux signes extraterrestres.

    «Un visage extraterrestre?», s'est interrogée Emily Carder.

    Cependant, certains se sont déclarés être déçus par le titre prometteur de la vidéo, ne montrant en réalité rien d'extraordinaire.

    «Je vais savoir maintenant que le coucher du soleil s'appelle Nibiru» ou «Depuis quand considère-t-on le coucher du soleil et des nuages rouges comme étant la planète Nibiru», ont commenté les plus méfiants des internautes. 

    Lire aussi:

    Crimée: une «activité extraterrestre» prise en vidéo?
    Eclipse solaire: la théorie de la fin du monde fait son grand retour
    Un «portail» géant enflammé s’ouvre dans le ciel de l’Équateur (vidéo)
    Tags:
    extraterrestres, Internet, vidéo, coucher du soleil, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik