Insolite
URL courte
5162
S'abonner

Un homme souffrant d’une obésité extrême mettant sa vie en danger, son entraîneur personnel a décidé de distribuer dans des cafés de la ville anglaise de Middlesbrough des photos de son protégé accompagnées de l’ordre de ne pas le servir, relate le quotidien britannique The Daily Mirror.

Le Britannique Darren McClintock, âgé de 27, ans souffre d'un très grave surpoids. Des médecins lui ont annoncé qu'il devait modifier immédiatement ses habitudes alimentaires à cause des risques que son obésité représentait pour sa santé, selon le quotidien britannique The Daily Mirror.

Alors que le jeune homme reconnaît lui-même qu'il s'agit d'une question de «vie ou de mort», il a demandé à Mike Hind, propriétaire d'une salle de sport de Middlesbrough et un des meilleurs coachs personnels de la ville, de s'occuper de lui et de l'aider à perdre du poids.

Alors, l'entraîneur a trouvé une astuce pour inciter Darren à manger moins: Mike a distribué dans les restaurants préférés de Darren des affiches avec sa photo accompagnée de l'ordre de ne pas le servir.

À l'heure actuelle, Darren doit réserver deux places dans un avion lorsqu'il veut partir à l'étranger et déplore le fait de ne pas pouvoir conduire à cause de son poids. Il doit également commander des vêtements d'une taille spéciale, moyennant des frais supplémentaires.

«J'ai lutté contre mon poids toute ma vie, j'ai essayé toutes sortes de choses. On me donne cette chance, je vais en profiter au maximum, je vais saisir toutes les occasions qui me sont offertes», a commenté le jeune homme.

Lire aussi:

«Une catastrophe pour la France»: un chef des urgences évoque un possible reconfinement
La police marocaine attaquée en tentant d’arrêter un trafiquant présumé, 20 kg d’or saisis - photos
Un couple de sexagénaires agresse une caissière qui leur demande de porter un masque dans les Vosges
«Menace pour l’économie américaine»: la Fed est-elle prise au piège de l’inflation?
Tags:
nourriture, entraîneur, sport, obésité, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook