Insolite
URL courte
13334
S'abonner

Accompagnée d’Emmanuel Macron, la chancelière allemande Angela Merkel a été prise pour son épouse par une dame âgée venue aux commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale. Qu’en dirait Brigitte ?

Dans le cadre des évènements consacrés au centenaire de la Première Guerre mondiale, Emmanuel Macron et Angela Merkel sont allés à la rencontre du public, français et allemand, réuni ensemble à l'occasion des commémorations de l'armistice de 1918.

Cependant, une histoire insolite est survenue lorsque la chancelière allemande a été prise pour… Brigitte Macron, qui ne se trouvait pas, elle, au côté de son mari.

​En effet, après avoir échangé quelques mots avec le chef de l'Elysée, une dame qui fêtera demain ses 101 ans, s'est retournée vers Angela Merkel en l'appelant «Madame Macron». Confuse, Mme Merkel a essayé d'expliquer en allemand qui elle était vraiment… sans succès.

La centenaire s'est adressée ensuite au Président pour lui parler de son émoi et de sa joie de le voir en personne, ne croyant pas en sa chance.

Quelques temps plus tard, au moment de la prise des photos, Angela Merkel a entrepris une autre tentative de mettre les points sur les i. Elle s'est alors penchée vers la dame âgée en s'exprimant cette fois en français: «je suis chancelière Allemagne», a-t-elle prononcé. 

Lire aussi:

Plus de 20.000 manifestants pour réclamer justice pour Adama, des gaz lacrymogènes tirés
«Folie furieuse de Macron», «idéologie des eurodingos»: bientôt un impôt européen?
Violent incendie dans le IIe arrondissement de Paris - vidéo
Tags:
femmes, épouse, Journée de Armistice, Emmanuel Macron, Angela Merkel, France, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook