Insolite
URL courte
0 42
S'abonner

Si la bande son du légendaire jeu de puzzle russe pouvait être agaçante pour les joueurs chevronnés passant des heures à tenter de battre le meilleur score possible, une récente étude américaine a démontré que le jeu Tetris pourrait bien avoir des vertus anti-stress...

On connaissait tous le jeu Tetris en tant que grand classique du jeu vidéo. Désormais, on apprend qu'au-delà du simple divertissement, le jeu culte créé en 1984 par Aleksëi Pajitnov aurait des vertus anti-stress. C'est en tout cas le résultat de l'étude A better distraction: Exploring the benefits of flow during uncertain periods de Kate Sweeny, chercheuse à l'Université de Californie à Riverside. La psychologue souhaitait réaliser des recherches sur le «flow» — ou flux en français — qui, en psychologie, est un état mental atteint lorsqu'une personne s'implique tellement dans une activité que rien d'autre ne semble compter.

«Une personne peut se rendre heureuse ou misérable, indépendamment de ce qui se passe réellement en dehors, simplement en changeant le contenu de sa conscience.»  —  Mihaly Csikszentmihalyi, à l'origine du concept de flow.

Pour expliciter sa thèse, la chercheuse a travaillé sur un groupe de 290 étudiants, à qui l'on a expliqué que le sujet d'étude porterait sur l'attrait physique, et qu'ils seraient jugés par d'autres étudiants, une situation potentiellement stressante donc. Néanmoins, peu avant le jugement tant redouté, les étudiants ont été invités à jouer à Tetris pendant une dizaine de minutes.

Les participants ont été placés en trois groupes suivant le niveau de difficulté du jeu: «faible», «adaptatif» — niveau de difficulté qui change au fur et à mesure de la partie — et «difficile». À en croire les résultats, si un niveau facile peut provoquer l'ennui, un niveau trop difficile suscite de la frustration, et les étudiants du groupe «adaptatif» ont ressenti moins d'émotions négatives et plus d'émotions positives.

«L'étude Tetris est essentielle parce qu'elle manipule expérimentalement le flux et montre les effets de cette manipulation, ce qui prouve de manière convaincante que le flux provoque réellement le bien-être pendant les périodes d'attente, et non qu'il coïncide avec le bien-être» s'est félicité Kate Sweeny.

En clair, se concentrer c'est bon pour le moral!

Lire aussi:

«Plus rien ne sera jamais comme avant pour l'immobilier après le coronavirus»
Les États-Unis, premières victimes du choc pétrolier?
Plus d'un million de personnes infectées par le coronavirus dans le monde
«Épidémie exceptionnelle»: le Covid-19 cause plus de 470 nouveaux décès en un jour en France
Tags:
étude, étudiants, relaxation, stress, psychologie, Tetris, Californie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook