Ecoutez Radio Sputnik
    Un chien

    Apprenant que les jours de son chien sont comptés, il lui fait un cadeau spécial

    © Sputnik . Konstantin Chalabov
    Insolite
    URL courte
    1621

    Après avoir appris la nouvelle du cancer en phase terminale de sa chienne, le maire d’une ville du Massachusetts organise un voyage à travers les États-Unis avec lui afin de profiter du plus de temps possible avec son amie.

    Paul Heroux, le maire de la ville d'Attleboro dans l'état américain du Massachusetts a organisé un voyage à travers les États-Unis pour sa chienne Mura après avoir appris la triste nouvelle de la leucémie de l'animal. Tous les deux, ils ont traversé 24 états et ont posté des photos de leur périple sur Facebook.

    Après que le vétérinaire a annoncé à Paul qu'il ne restait à Mura, sa Shikoku âgée de dix ans, que quelques mois à vivre, il a annulé ses vacances au Proche-Orient et a décidé de profiter du plus de temps possible avec son amie.

    «Avec la chimiothérapie, j'ai près de 50 pour-cent de chance pour [vivre avec Mura encore ] six mois, j'ai dix pour-cent de chance pour un an», a exposé M Heroux à NBC 10 News.

    «Mura ne sait pas qu'elle a un cancer en phase terminale, alors je ne le lui ne dis pas. Laissons-la simplement penser qu'elle est la petite princesse et qu'elle se lance dans la meilleure aventure de sa vie. Les chiens adorent aller faire un tour », a-t-il commenté sur Facebook.

    En 12 jours, tous les deux ont fait en voiture presque 14.000 kilomètres à travers le pays. Paul Heroux a montré à Mura le Grand Canyon, les chutes du Niagara, le mont Rushmore, le parc national de Yellowstone, Golden Gate et bien plus encore.

    Lire aussi:

    Selon Trump, le mur à la frontière mexicaine doit être transparent ou avec des trous
    Ces adorables chiens ont fait exploser de rire le Net (images)
    Un mur long de 700 km sépare désormais la Turquie et la Syrie
    Tags:
    morts, cancer, automobile, voyages, chiens, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik