Ecoutez Radio Sputnik
    Image du film soviétique Vie et aventures de Robinson Crusoé de 1972

    Comment peut-on se retrouver sur une île déserte? Top-6 des scénarios

    © Sputnik .
    Insolite
    URL courte
    Irina Dmitrieva
    3170

    Les Robinsons sont-ils toujours des marins de bateaux naufragés? 310 ans après le sauvetage d’Alexander Selkirk, le prototype de Robinson Crusoé, Sputnik rappelle des histoires de mésaventures de personnes soudainement isolées du reste du monde et forcées de vivre dans des endroits inhabités jusqu’à leur arrivée.

    Alexander Selkirk, le marin écossais dont l'aventure a inspiré à Daniel Defoe son roman Robinson Crusoé, a été retrouvé au début du mois de février 1704 sur l’île déserte où il avait passé plus de quatre ans après y avoir débarqué volontairement du navire qui allait couler quelque temps plus tard. Mais les naufrages ne sont pas le seul moyen que les hommes ont trouvés pour s’installer sur des îles inhabitées. En voici quelques exemples.

    Tout abandonner après un krach boursier: David Glasheen

    Que fait-on après avoir perdu des millions de dollars à la bourse? Il y a beaucoup de réponses, mais l’ancien magnat de l’immobilier britannique David Glasheen a préféré s’installer sur une île déserte. Il a fait faillite dans le krach boursier de 1987. 

    En 1993, David Glasheen a signé un bail de 43 ans avec l’Etat australien pour vivre légalement sur une île, Restoration Island où il est arrivé en 1997. Il s’est engagé à y développer des infrastructures touristiques et le secteur de la pêche, le tout pour une valeur approximative de 200.000 dollars australiens. Grâce à des panneaux solaires, il a un accès limité à l’électricité et une connexion internet. 

    Il vivait seul, tel un Robinson Crusoé des temps modernes, après la mort en août 2018 de son second compagnon, le dingo Polly, rapportée par le journal australien Sunshine Coast Daily. Son premier compagnon, le chien Quassy a été tué par un serpent en 2016. Mais en novembre, il a publié une photo d’un chiot sur Facebook, demandant ses abonnés de l’aider à inventer le nom pour son nouveau compagnon.

    Seule pour soigner un malade: Ada Blackjack

    L’Inuite Ada Blackjack a été la seule survivante de l’expédition sur l'île Wrangel organisée par Vilhjalmur Stefansson en septembre 1921.

    Île Wrangel en Arctique
    © Sputnik . Alexandre Lyskine
    Île Wrangel en Arctique

    Elle a rejoint l’expédition comme couturière et cuisinière.

    Ada Blackjack
    © Photo. Public domain/Wilfrid Laurier University, Canada
    Ada Blackjack

    Après plusieurs mois isolés sur l'île et alors que les vivres commençaient à manquer, trois membres de l’équipe sont partis à la recherche de secours tandis qu'Ada est restée pour soigner le quatrième homme, Errol Lorne Knight, qui était malade. Elle a appris seule les techniques de survie. Après la mort du malade, elle a attendu cinq mois avec Vic, le chat de l’expédition, avant d'être secourue le 20 août 1923. 

    À son retour, Ada Blackjack a été surnommée Robinson Crusoé féminine par les médias.

    Condamné au marronnage après accusation d’homosexualité: Leendert Hasenbosch

    En 1726, l’équipe d’un navire britannique a découvert des restes humains et le journal d’un matelot de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales, Leendert Hasenbosch, sur l’île déserte de l’Ascension dans l’Atlantique.

    Île de l'Ascension
    Île de l'Ascension

    D’après son journal, le matelot a été accusé d’homosexualité et condamné au marronnage en mai 1725. Avant de l’abandonner sur l’île de l’Ascension, les autres membres d’équipage lui ont laissé une tente, de l'eau pour un mois, des semences, des instruments, des livres de prière, des vêtements et de quoi écrire.

    Le Hollandais abattait les oiseaux avec des pierres, mangeait des tortues et allait chercher de l’eau douce à l’autre bout de l’île. Six mois plus tard, sa source d’eau s’est tarie. Il aurait essayé de boire le sang des oiseaux et des tortues, de l’urine, avant de mourir de soif. 

    L'île de l’Ascension est restée inhabitée jusqu'au 22 octobre 1815, peu après que l'empereur Napoléon Ier, contraint à l'exil, est arrivé à l'île Sainte-Hélène, le 15 octobre 1815.

    Bloqués par les glaces: des pêcheurs russes dirigés par Alexis Himkov

    Un bateau de pêche russe parti à la recherche de baleines et de veaux marins a été bloqué en 1743 par les glaces non loin de l’île Maly Broun (aujourd’hui, l’île Edge) de l’archipel de Svalbard.

    Le brise-glace Taïmyr en mer du Groenland
    © Sputnik . Iakov Khalip
    Le brise-glace Taïmyr en mer du Groenland

    Quatre des 14 membres d’équipage commandés par Alexis Himkov ont débarqué pour trouver un refuge. Ils ont découvert une cabane où ils comptaient passer la nuit, mais leur bateau avec les autres pêcheurs a disparu, soit détruit par la glace, soit emporté par le vent arctique.

    Les pêcheurs n’avaient qu’un seul choix: attendre les secours. Ils ont passé plus de six ans sur l’île en chassant les ours et les rennes. Un homme est décédé du scorbut et les autres Robinsons ont été sauvés par un navire de passage en 1749. 

    A la fin du XVIIIe siècle, le professeur d’histoire et membre de l’Académie impériale des sciences de Saint-Pétersbourg Pierre-Louis Le Roy a consacré un livre à leurs aventures. Intitulé «Récit des aventures singulières de quatre voyageurs russes qui furent jettés dans l'isle déserte du Spitzbergen oriental auquel font jointes quelques observations sur les productions de cette Isle», l’ouvrage a été traduit en plusieurs langues.

    Débarquer avant un naufrage: Alexander Selkirk 

    L’Écossais Alexander Selkirk, qui avait un caractère querelleur et indiscipliné, s’est retrouvé en 1704 sur l'île de Mas a Tierra de l'archipel Juan Fernández, à quelque 600 km des côtes chiliennes, après une violente querelle avec le capitaine du navire Cinque Ports, Thomas Stradling, sur lequel il était navigateur. Alexander Selkirk exigeait qu’on répare le navire endommagé lors de batailles, mais le capitaine a refusé et le navigateur a souhaité débarquer. Le navire qu’il a abandonné a coulé par la suite, noyant la majorité de l'équipage, comme il le craignait.

    Alexander Selkirk
    Alexander Selkirk

    Le marin, qui avait un mousquet, de la poudre à canon, des outils de charpentier, un couteau, quelques vêtements, de la corde, une Bible et un recueil de cantiques s'est installé à l'intérieur des terres dans deux cabanes qu’il a recouvertes d'herbe et tapissées de peaux de chèvre. Il a mangé des tortues et des crabes, des chèvres sauvages (introduites par de précédents marins sur l’île) lui donnaient viande et lait. En plus, il cultivait des légumes et des épices. Il a vécu quatre ans et quatre jours sans la moindre compagnie humaine, sauf celle de pirates. 

    Il a été secouru par le voyageur et boucanier anglais William Dampier le 2 février 1709, au cours d'une expédition menée par le corsaire britannique Woodes Rogers. 

    En 1966, l'île chilienne Mas-a-Tierra a été rebaptisée île Robinson Crusoé en hommage conjoint à Alexandre Selkirk et au roman Robinson Crusoé inspiré par son aventure.

    Soldat converti en ermite: Fernao Lopes

    Selon l’ouvrage de Robert de la Croix, Mystère des îles, le Portugais Fernao Lopes a été retrouvé vers 1515 par le capitaine d’un navire sur l’île de Sainte-Hélène, futur lieu d’exil de Napoléon. 

    Fernao Lopes était un ancien soldat qui avait accompagné l'amiral portugais Alphonse de Albuquerque dans ses conquêtes jusqu'à Goa en Inde. Pendant l'absence de l'amiral, plusieurs Portugais, dont Fernao Lopes, se seraient entendus avec les dirigeants locaux et convertis à l’islam. Accusés de trahison et d’apostasie, ils auraient été torturés et mutilés. 

    D’après le blog Portugal redécouvertes, Fernao Lopes, qui n’avait plus de nez ni d’oreilles et, selon certains témoignages, de main droite, a quitté le navire le ramenant au Portugal pendant une escale à Sainte-Hélène. Un coq apprivoisé aurait été le seul compagnon de sa solitude. Il a commencé à aider les navires de passage comptant ainsi «racheter ses péchés» et finalement son nom est devenu si populaire auprès des capitaines, que le roi du Portugal Manuel Ier le Fortuné aurait souhaité voir cette personne. Mais malgré l’accueil chaleureux qui lui était réservé au Portugal, Fernao Lopes est rentré à Sainte-Hélène où il est mort en 1546, après avoir passé 34 ans sur l’île.

    Le roman de Daniel Defoe a immortalisé le nom du protagoniste. Dans son enfance, tout enfant a imaginé comment il se retrouverait sur une île déserte et y survivrait. Mais les histoires réelles des Robinsons sont parfois plus incroyables que la fiction.

    Lire aussi:

    Trump croit savoir qui a en réalité organisé les attentats du 11 septembre
    Une opération du Raid à l’opéra de Nantes où le concert d'une chanteuse iranienne était prévu
    Une quarantaine de morts lors de l'attaque de deux villages au Mali
    Tags:
    marronnage, Inuites, île déserte, Robinson Crusoé, Sunshine Coast Daily, Daniel Defoe, Alphonse de Albuquerque, Fernao Lopes, Woodes Rogers, William Dampier, Pierre-Louis Le Roy, Leendert Hasenbosch, Vilhjalmur Stefansson, Ada Blackjack, Alexander Selkirk, David Glasheen, Portugal, Goa, Inde, île Robinson Crusoé, archipel Juan Fernández, Svalbard, île Edge, île de l’Ascension, île Wrangel, Restoration Island, Australie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik