Ecoutez Radio Sputnik
    Un «fantôme»

    Un fantôme? Elle découvre qui la dérange depuis plusieurs jours dans son placard (photo)

    CC0 / StockSnap
    Insolite
    URL courte
    1121

    Cette jeune Américaine ne comprenait pas où disparaissaient ses vêtements et d’où venaient les empreintes sur les murs de sa salle de bains, jusqu'à ce qu'elle entende depuis son placard un «Bonjour!». Et non, ce n’était pas un fantôme, comme elle le croyait, mais un homme en chair et en os, qui a vécu dans son placard pendant plusieurs jours.

    Un inconnu a vécu plusieurs jours dans le placard de l'étudiante américaine Maddie, en Caroline du Nord. Selon la chaine Fox 8, pendant tout ce temps, elle pensait que c'était un fantôme qui s'y était installé.

    Maddie a remarqué à plusieurs reprises la disparition de ses vêtements. Les shorts et les pantalons de sport disparaissaient comme par magie du placard, tandis que des empreintes de mains se retrouvaient sur les murs de la salle de bains.

    Samedi, Maddie et sa colocataire ont découvert la source de leurs inquiétudes après plusieurs jours de questionnement.

    «J'entendais juste des cliquetis dans mon placard. Cela ressemblait à un raton laveur dans mon placard », a déclaré Maddie. «J'ai demandé: "Qui est là?" Et quelqu'un me répond: "Oh, je m'appelle Drew." J'ouvre la porte et il est dedans, vêtu de tous mes vêtements. Mes chaussettes. Mes chaussures. Et il a un sac à dos plein de mes vêtements».

    L'autre jeune fille, effrayée, a immédiatement appelé son petit ami. En attendant de l'aide, Maddie a discuté avec l'étranger et essayé de le retenir. Pendant ce temps, l'homme essayait son chapeau et se regardait dans le miroir de la salle de bains.

    «Tu es très gentille, puis-je t'embrasser?», a-t-il demandé. Cependant, selon Maddie, tout s'est passé sans encombre.

    En fin de compte, la police a arrêté l'homme. Son nom est Andrew Swofford, 30 ans. Il a été arrêté et envoyé en prison et sa caution fixée à un montant de 26.000 dollars (22.750 euros).

    À présent, Maddie et son amie essaient de comprendre comment un étranger a pu se retrouver dans l'appartement. Après que le 19 décembre 2018, deux hommes sont entrés illégalement chez elles, les filles ont changé toutes les serrures et depuis verrouillaient soigneusement les portes.

    Lire aussi:

    L’Iran déclare avoir envoyé un «message clair» aux USA en abattant leur drone
    L'Iran a abattu un drone espion américain près du détroit d’Ormuz
    Deux ministres français épinglés pour fake news en moins de 24 heures
    Tags:
    étudiants, étrangers, peur, fantôme, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik