Insolite
URL courte
9251
S'abonner

Sur l’archipel russe de Nouvelle-Zemble, des mesures exceptionnelles sont actuellement appliquées sans grand succès pour lutter contre la présence en milieu urbain d’ours polaires, représentants d’une espèce inscrite sur la liste rouge mondiale de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

Les autorités du district urbain de Nouvelle-Zemble ont pris des mesures d'urgence pour lutter contre la présence d'ours polaires dans les rues des localités du sud de cet archipel russe. Par exemple, 52 plantigrades ont été repérés dans la commune de Belushya Guba depuis le mois de décembre 2018. Entre six et dix y errent encore.

«Les animaux sauvages se comportent de manière brutale, notamment, ils agressent les habitants, pénètrent dans les habitations et autres lieux fermés», lit-on dans un message du service de presse du gouvernement de la région d'Arkhangelsk.

​Les gens sont apeurés et essaient de ne pas sortir de chez eux. Les autorités veillent à la sécurité des habitants en installant des barrières supplémentaires dans les espaces de promenade. Des patrouilles essaient de chasser les ours hors de la commune mais ils ne réagissent plus aux signaux sonores et lumineux. Les spécialistes espèrent qu'il sera possible de repousser ces animaux, qui appartiennent à une espèce protégée, loin de la ville sans recourir à des armes.

 

Lire aussi:

Natacha Polony: «Il y a eu un recul des libertés individuelles et publiques depuis un an qui est majeur» - vidéo
Nicolas Maduro lance un ultimatum à l’Union européenne
Blessé par balle en pleine rue, le rappeur Crim’s en pronostic vital engagé dans le Val-de-Marne
Tunisie, le bateau ivre
Tags:
autorités, patrouille, sécurité, ours blanc, région d'Arkhangelsk, Nouvelle-Zemble
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook