Insolite
URL courte
782
S'abonner

Si vous avez l’intention de visiter le parc des Cinque Terre en Italie, n’oubliez pas de mettre des chaussures de randonnée, sinon vous risquez… une amende d'un montant pouvant atteindre 2.500 euros. Les autorités du parc national l’imposent car certains touristes risquent leur vie en partant en promenade en chaussures inadaptées.

Les autorités du parc national des Cinque Terre dans la région italienne de Ligurie, ont décidé d'interdire aux touristes l'entrée dans le parc en tongs et d'imposer une amende d'un montant situé entre 50 et 2.500 d'euros, selon le site TGCOM.

Du fait que le parc national des Cinque Terre est inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1997, cet endroit est devenu l'une des destinations préférées des touristes en Italie.

«Les gens arrivent ici en pensant qu'ils sont en bord de mer mais les sentiers au-dessus des villages sont comme des chemins de montagne», explique Patrizio Scarpellini, responsable du parc national, dont les propos sont rapportés par The Telegraph.

La décision d'introduire de telles amendes a été prise après que des représentants des équipes locales d'extraction et de sauvetage se sont plaints des touristes se promenant dans la montagne avec des chaussures inappropriées. Les secouristes ont déclaré que les touristes partaient sur des terrains rocheux mal chaussés et sans eau, ce qui s'avère particulièrement dangereux.

«Nous réaliserons d'abord une campagne d'information puis nous commencerons à mettre des amendes», a précisé Patrizio Scarpellini.

Il est prévu que le montant de l'amende dépende de l'ampleur des moyens déployés pour sauver le touriste à cause du non-respect de l'interdiction.

Lire aussi:

Crise du Covid: «leur stratégie de déni ne fait que renforcer la défiance des Français à l’égard des politiques»
Un professeur juge le décolleté d'une collégienne de 14 ans provocant, elle se sent «humiliée» - photo
Marseille: manifestation contre les nouvelles mesures sanitaires - vidéo
Tags:
chaussures, touristes, amende, Italie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook