Insolite
URL courte
871
S'abonner

Un phénomène céleste observé par les habitants de la ville émiratie d'Al-Aïn les a poussés à en chercher l'origine, les théories varient d'un «vaisseau extraterrestre» à un «drainage du ciel». Selon Ibrahim Al Jarwan qui a partagé la vidéo de ce «trou» dans le ciel, il s'agit en fait d'un phénomène bien précis, un cavum.

Le ciel s'est-il déchiré au-dessus des Émirats arabes unis, non loin de la frontière avec Oman, dimanche? Un phénomène atmosphérique a étonné le 17 mars les habitants de la ville d'Al-Aïn. Une zone circulaire dégagée dans les nuages a été filmée et largement partagée sur les réseaux sociaux, suscitant une vague de réactions.

L'un des témoins, Ibrahim Al Jarwan, météorologue et astronome, comme le présente The Daily Mail, a été le premier à la publier et a estimé qu'il s'agit d'un cavum, ou trou de virga, qui peut se former lorsqu'un avion traverse un nuage mince:

«Un phénomène rare et magnifique a été observé ce matin dans la ville d'Al-Aïn. On l'appelle trou dans les nuages ou cavum.»

Cette explication d'un spectacle céleste aperçu depuis un véhicule ne semble pourtant pas avoir satisfait tout le monde. Ceux en quête de civilisations extraterrestres se sont précipités pour annoncer l'arrivée d'un «grand vaisseau», tandis que certains ont supposé qu'il s'agissait d'une «piscine» d'un «drainage dans le ciel».

D'autres encore ont plaisanté qu'il s'agissait du personnage de bandes dessinées «Thanos qui est arrivé» ou du «premier atterrissage atmosphérique de [l'avion, ndlr] T-9».

Lire aussi:

Macron met en garde contre une «accélération extrêmement forte» de la propagation du coronavirus
Des musulmans investissent une mairie et exigent des excuses d’un élu pour ses propos jugés racistes
Une étudiante arrêtée pour avoir justifié le meurtre de Samuel Paty
Nouvel anti-record journalier et plus d'un million de cas de Covid-19 au total en France
Tags:
théories, réaction, nuages, atmosphère, phénomène, trou, ciel, Émirats Arabes Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook