Insolite
URL courte
4202
S'abonner

Un résident de Novossibirsk a soigneusement calculé le moment et l’endroit où il pouvait capturer avec son appareil photo le passage de l’ISS devant le Soleil. Il a photographié ce processus à une vitesse de 128 images par seconde.

Le photographe russe Alexeï Poliakov, qui habite à Novossibirsk (Sibérie), a réussi à prendre en photo l'instant où la Station spatiale internationale (ISS) gravitait devant le Soleil, et a publié les images sur Instagram.

Cette superposition n'a duré que 0,9 seconde, précise M.Poliakov, c'est pourquoi il lui était impératif de très bien calculer le moment et l'endroit de la prise de vues. Il a photographié ce passage à une fréquence de 128 images par seconde.

«À ce moment-là, la distance entre moi et la station était de 900 kilomètres, et capturer cette «mouche» en un laps de temps aussi court est très difficile», a-t-il raconté sur son blog.

La tache sombre qu'on voit sur le Soleil est l'endroit où des lignes de force magnétique sortent sur la surface. La température y baisse en raison du ralentissement du flux de plasma, a expliqué le photographe.

Cela fait plusieurs années qu'Alexeï Poliakov photographie à l'aide d'appareils spéciaux le ciel étoilé et différents phénomènes astronomiques.

Lire aussi:

Un avion de ligne s'écrase en Afghanistan avec plusieurs personnes à son bord
Le basketteur Kobe Bryant parmi les victimes d'un crash d'hélicoptère aux États-Unis - vidéos
Ce qu’il en coûte de voler des montres au roi du Maroc
Tags:
photographie, photo, Instagram, ISS, Soleil, Novossibirsk, Sibérie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik