Ecoutez Radio Sputnik
    Le petit déjeuner anglais

    Ces habitudes alimentaires pourraient augmenter le risque de mort précoce

    CC0
    Insolite
    URL courte
    5165
    S'abonner

    Négliger le petit déjeuner et manger avant de se coucher est dangereux pour la santé, affirment les auteurs d’une étude réalisée pour la Société Européenne de Cardiologie. Ils constatent que ces habitudes alimentaires augmentent le risque de récidive chez les patients ayant eu un infarctus.

    Les gens qui ne prennent pas de petit déjeuner et dînent juste avant de se coucher sont plus susceptibles de mourir d'une crise cardiaque, affirment les auteurs d'une étude réalisée pour la Société Européenne de Cardiologie et publiée le 18 avril dans le Journal européen de la cardiologie préventive.

    Selon cet article intitulé «Le dîner tardif et l'absence de petit déjeuner est une combinaison tuante», les personnes ayant ces habitudes alimentaires courent un risque de quatre à cinq fois plus élevé d'avoir une autre crise cardiaque ou une angine de poitrine au cours des 30 jours suivant la sortie de l'hôpital.

    Les scientifiques ont suivi 113 patients âgés d'environ 60 ans ayant subi un infarctus myocardique avec élévation ST et dont 73% étaient des hommes. 58% d'entre eux sautaient les petits déjeuners, tandis que 51% dînaient tard.

    «Un patient sur dix avec un infarctus myocardique avec élévation ST décède dans un délai d'un an [après la crise, ndlr] et la nutrition est un moyen assez abordable et simple d'améliorer les pronostics», indique le docteur Marcos Minicucci de l'Universidade Estadual Paulista Júlio de Mesquita Filho (UNESP), au Brésil.

    L'expert a recommandé de manger au moins deux heures avant de se coucher. Il a également souligné l'importance de prendre son petit déjeuner.

    «On dit que la meilleure façon de vivre est de prendre un petit déjeuner de roi», a-t-il ajouté.

    Le docteur Minicucci indique qu'un bon petit déjeuner doit inclure des produits laitiers, céréales et fruits. Il doit présenter de 15% à 35% de la prise quotidienne de calories.
    Ce n'est pas la première étude qui montre l'importance de prendre le petit déjeuner. Auparavant, des scientifiques allemands du Centre du diabète avaient révélé que les personnes qui le sautaient couraient plus de risques de développer du diabète ou de l'obésité.

    Tags:
    crise cardiaque, infarctus, petit-déjeuner, alimentation, chercheurs
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik