Ecoutez Radio Sputnik
    Vladimir Poutine

    Une ancienne carte de visite qui aurait appartenu à Vladimir Poutine mise en vente

    © Sputnik . Алексей Никольский
    Insolite
    URL courte
    3292

    Une ancienne carte de visite, qui aurait appartenu à Vladimir Poutine quand il occupait encore le poste de conseiller d’Anatoli Sobtchak à l'époque président du Conseil des députés du peuple de Léningrad, a été mise en vente en ligne à 650.000 roubles.

    Une ancienne carte de visite, présentée comme ayant appartenu à Vladimir Poutine, a été mise en vente sur le site russe spécialisé «Youla». Selon l'auteur de l'annonce, le Président russe, qui n'était à l'époque — dans les années 1990-1991 — que conseiller aux Affaires internationales d'Anatoli Sobtchak, à Leningrad (aujourd'hui Saint-Pétersbourg), s'est servi de cette carte de visite.

    L'annonce est accompagnée d'une photo de la carte de visite, où l'on peut voir les numéros de téléphone qui sont partiellement écrits à la main. Le propriétaire de cette carte l'a estimée à 650.000 roubles (environ 9.100 euros). Il a également ajouté dans la description que la carte était authentique à 100%. Cependant, il ne présente aucun preuve d'une vérification indépendante du document.

    En 1990, le futur Président russe Vladimir Poutine travaillait au poste de conseiller aux Affaires internationales du recteur de l'université de Léningrad, Anatoli Sobtchak. Ensuite, il l'a suivi, toujours comme conseiller, lorsque Sobtchak est devenu président du Soviet de Léningrad. En juin 1991, il a présidé le comité des Relations extérieures de la mairie de Leningrad, et en 1994 il est devenu premier adjoint au maire, maire qui était alors Anatoli Sobtchak.

    Lire aussi:

    Téhéran estime que Washington a abattu l'un de ses propres drones par erreur
    L’Iran rappelle aux États-Unis leur situation géographique
    Donald Trump: la Marine US a abattu un drone iranien dans le détroit d'Ormuz
    Tags:
    insolite, vente en ligne, carte, Vladimir Poutine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik