Ecoutez Radio Sputnik
    chien

    Neuf chiens en piteux état trouvés dans un appartement au milieu de centaines d’excréments (photos)

    CC0 / birgl
    Insolite
    URL courte
    1212

    La SRPA a trouvé trois chiens et six chiots de race amstaff en piteux état dans un logement de Liège. Comme le rapporte la Société sur sa page Facebook, ils étaient enfermés au milieu de centaines d’excréments, sans eau ni nourriture.

    La Société Royale de Protection des Animaux (SRPA) de Liège a recueilli neuf chiens de race amstaff, dont six chiots, en état pitoyable, rapporte l’association sur son compte Facebook.

    Au début de la semaine, suite à une notification sur le site Internet de la Société, la police et des volontaires de la SRPA se sont rendus ensemble dans un appartement où ils ont été témoins d’«une situation catastrophique»: trois chiens «squelettiques» dont une maman avec six chiots.

    «Les animaux étaient enfermés dans un appartement plongé dans la pénombre et au milieu de centaines d’excréments. La pire situation était encore celle des deux chiens enfermés dans le wc, où régnait, forcément, une très forte odeur d’excréments et d’urine. Il n’y avait pas d’eau sur place accessible aux animaux et le sac d’aliment présent dans l’appartement leur était clairement inaccessible. Les chiens sont gravement sous-alimentés », est-il indiqué sur la page Facebook de la Société.

    Selon la publication, la propriétaire des animaux a admis ne plus pouvoir assurer leurs besoins.

    Face à cette situation, l’échevine liégeoise en charge du Bien-être animal, Christine Defraigne, a ordonné la saisie des chiens. Comme l’indique la SRPA, ils seront proposés à l’adoption après avoir repris des forces.

    Lire aussi:

    Deux Eurofighter de l'armée allemande entrent en collision, un pilote tué (vidéos)
    «Je m’en fous des Européens», lance Trump
    Une femme frappée par une bande en plein Paris durant la Fête de la musique (vidéo)
    Tags:
    excréments, police, faim, chiens, Liège
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik