Ecoutez Radio Sputnik

    Blessée à la tête, cette femme âgée passe des moments difficiles suspendue à un hélicoptère (vidéo)

    CC0 / Vinnio
    Insolite
    URL courte
    229

    Des sauveteurs en hélicoptère transportant une femme de 75 ans qui s’était blessée dans un canyon ont été pris dans une zone de turbulences. La victime a dû passer de pénibles minutes allongée sur sa civière au-dessus des roches.

    Une femme de 75 ans est tombée et s'est blessée à la tête lors d'une randonnée en Arizona. Compte tenu de la chaleur et du terrain accidenté, les secouristes ont décidé qu'une extraction par hélicoptère serait la meilleure option… mais la situation a dégénéré.

    Peu de temps après le décollage, le 4 juin au matin, des turbulences causées par les pales du rotor ont provoqué une rotation incontrôlable du chariot, ce qui n'est pas idéal pour une personne traumatisée à la tête, relatent des médias locaux.

    Malgré les efforts des sauveteurs, la civière a tournoyé dangereusement pendant un certain temps avant qu’elle ne soit hissée dans l’hélicoptère, permettant ainsi aux secouristes d’établir un contact visuel avec la blessée.

    Lors d'une conférence de presse, les journalistes ont été informés que ce phénomène était peu commun mais non sans précédents.

    De telles situations peuvent ainsi se produire dans un canyon, par une journée venteuse.

    «Ce n’est pas quelque chose qui arrive très souvent, mais parfois ça arrive. Et quand cela se produit, nous sommes formés pour nous en tirer», a déclaré un responsable.

    La femme n’a quant à elle souffert que de vertiges mineurs et de nausées.

    Lire aussi:

    La canicule fait ses premiers morts en France
    Une femme décédée pendant 27 minutes raconte ce qu'elle a vu et vécu
    L’éruption de la «bouche de l’enfer» dans les Kouriles après 100 ans de sommeil tue tout ce qui vit (images)
    Tags:
    États-Unis, Arizona, insolite, urgence, turbulences, femmes, vidéo, hélicoptères
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik