Ecoutez Radio Sputnik

    Une balade à vélo naturiste pour l’écologie réunit des milliers de personnes (photos)

    CC0 / Pexels
    Insolite
    URL courte
    4410

    «Moins de voitures, plus de vélos», tel est le message d’une manifestation de cyclistes totalement nus organisée dans plusieurs villes du Royaume-Uni mais aussi à travers la planète.

    Des milliers de cyclistes ont pédalé à travers des villes britanniques le week-end dernier dans le but de sensibiliser la population aux joies du cyclisme, de promouvoir des causes environnementales et de célébrer le «body positive».

    ​Ce type de courses fait partie d’une campagne internationale baptisée World Naked Nike Ride. Les événements de ce mouvement sont programmés à différentes dates, mais ont généralement lieu en mars pour l'hémisphère sud et en juin pour l'hémisphère nord.

    ​Le week-end dernier, l’évènement a rassemblé plus de 3.000 personnes au Royaume-Uni, dont Brighton, Cardiff, Édimbourg, Londres et Manchester. Toronto, Mexico et Cork (Irlande) ont ​​également participé.

    ​Les organisateurs de l'événement de Manchester ont déclaré vouloir «protester contre le changement climatique dû aux combustibles fossiles» et contre l'omniprésence des voitures, ainsi que pour célébrer «les vélos, les corps et la vie à faible impact environnemental».

    ​«Même lorsque nous sommes complètement vêtus, nous sommes nus devant le danger des automobilistes sur la route. Nous voulons vivre dans un monde non pollué par la circulation, où la voiture est considérée comme le moyen de transport par excellence. Nous sommes ici pour célébrer les gens qui sont de toutes formes et de toutes tailles et qui sont beaux comme ils sont», ont-ils déclaré.

    ​Les cyclistes ont été encouragés à venir «aussi nus que vous le souhaitiez» et, alors que certains portaient des maillots de bain et des pantalons, la plupart défilaient complètement nus ou avec des vêtements sortant de l’ordinaire.

    Tags:
    environnement, militants, insolite, nudité, Royaume-Uni, vélo
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik