Ecoutez Radio Sputnik
    Chat

    Quand un ministre pakistanais essaye involontairement un «filtre chat» en conférence de presse (images)

    CC0 / Pixabay/cocoparisienne
    Insolite
    URL courte
    3120

    Lors d’une conférence de presse retransmise en direct sur Facebook, le ministre pakistanais de l’Information s’est vu involontairement affublé d’un masque de chat, à savoir un filtre de l’application de messagerie. Des captures d’écran le montrant avec des oreilles pointues roses et des moustaches ont fait le tour de Net.

    Suite à un problème d’origine technique, le ministre de l’Information de la province pakistanaise de Khyber Pakhtunkhwa, ainsi qu’un autre responsable, sont apparus avec des attributs de chat, à savoir des oreilles pointues et des moustaches, lors d’une conférence de presse retransmise en direct sur Facebook.

    Des internautes n’ont pas manqué d’ironiser sur le sujet en laissant de nombreux memes dans les commentaires sous les images publiées sur Twitter par le PDG du groupe média Ausaf.

    Le ministre a ensuite commenté l’incident, affirmant que ce «filtre chat» avait été «activé par erreur et non intentionnellement»:

    «C’était un accident. Je n’étais pas le seul. Deux responsables assis à côté de moi ont aussi été touchés par le filtre chat».

    La séquence, qui a fait le buzz, a été rapidement supprimée par les techniciens, ceux-ci évoquant «une erreur humaine».

    Lire aussi:

    La Russie pourrait lancer une attaque surprise contre l’Europe, spécule Die Welt
    En Algérie, la première cause de la prolifération «inquiétante» du cancer est culinaire
    Les jus de fruits 100% naturels présentent un danger mortel, révèlent des médecins français
    Tags:
    filtre, chats, Facebook, Internet, Pakistan
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik