Insolite
URL courte
261
S'abonner

Un détenu qui voulait faire une blague à un surveillant avec du papier toilette a été relaxé en dépit des recommandations du président du tribunal qui exigeait quatre mois de prison avec sursis.

Un détenu de 26 ans, emprisonné à Bourg-en-Bresse dans l’Ain, s’est retrouvé mardi 18 juin devant le tribunal pour une farce réalisée avec du papier toilette qui n’a pas fait rire l’administration pénitentiaire, remontant au mois de mars, rapporte Le Progrès.

L’homme a menacé un surveillant, venu ouvrir sa cellule, d’un faux pistolet-mitrailleur de plus de deux mètres confectionné exclusivement avec… du papier toilette. Pour amuser ses compagnons de cellule, il a lancé cette phrase: «Tout le monde les mains en l’air, c’est le braquage des gamelles».

Si le surveillant susmentionné a pourtant souri, sa direction n’a pas apprécié cette blague, considérant qu’il aurait pu disposer d’une arme réelle.

Le prisonnier comique, qualifié d’immature, a précisé qu’il ne pouvait y avoir de confusion avec une vraie arme. «Le code pénal ne fait pas de distinguo entre une arme réelle et factice, il y aurait pu avoir un choc émotif», lui a expliqué le président du tribunal en appelant à une peine de 4 mois de sursis avec mise à l’épreuve dès sa sortie de prison.

Le tribunal a décidé de relaxer le plaisantin et de le renvoyer en prison, purger la fin de sa peine.

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
Tags:
blague, prison, armes, papier toilette, détenus, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook