Insolite
URL courte
2120
S'abonner

Avec la consommation de poisson, des microplastiques peuvent s’accumuler dans l’organisme humain et provoquer un cancer, affirment les chercheurs de l’Institut océanographique de l’Académie des sciences de Russie. Il existe aussi des risques pour le système reproducteur.

Les déchets plastiques sont dangereux non seulement pour les animaux mais également pour les humains, affirment les chercheurs de l’Institut océanographique de l’Académie des sciences de Russie.

Ils indiquent que les microplastiques présents dans l’organisme humain suite à la consommation de poisson peuvent provoquer un cancer et des maladies du système reproducteur.

Lors d’un séminaire du Conseil écologique sino-russe qui s’est déroulé les 18 et 19 juin, les scientifiques russes ont présenté les résultats de leur étude, dans le cadre de laquelle ils avaient examiné des échantillons de déchets retrouvés en Arctique et en Antarctide. Ils ont découvert que le plastique était recouvert de micro-algues consommées par les poissons, et que ceux-ci l’ingurgitaient donc.

Lire aussi:

Un «tueur de chiens» vivant dans l’eau découvert sur une plage australienne - photo
Un premier Français meurt du coronavirus à Paris
La gendarmerie peut désormais ficher ethniquement et politiquement les Français
L’armée russe publie des images exclusives des forces spéciales éliminant des terroristes - vidéo
Tags:
océan, Russie, chercheurs, cancer, poisson
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook