Ecoutez Radio Sputnik
    Une bouteille (image d'illustration)

    Une bouteille apporte jusqu’en Italie un message en mémoire d’une victime d’attentat

    CC0 / pixel2013
    Insolite
    URL courte
    1130

    Une bouteille hermétiquement fermée par un bouchon de cire et porteuse d’un message a été retrouvée sur une plage d’Italie. Elle avait été jetée dans les flots par une mère en deuil dont la fille comptait au nombre des victimes de l’attentat de Manchester.

    Une bouteille scellée à la cire et confiée à la mer par une mère en deuil en mémoire de sa fille, victime de l'attentat de Manchester, s’est échouée sur la côte italienne, relate le Corriere della Sera. Le maire de la petite commune de Morciano di Leuca, sur la plage de laquelle a été récupérée une bouteille en début de semaine, souhaite retrouver la famille de la victime en question afin de l’inviter à séjourner sur place et lui remettre la bouteille.

    La bouteille portait une photo de la jeune fille, ainsi que ses dates de naissance et de décès: «À la mémoire affectueuse de Sorrell Leczkowski, 5 février 2003 - 22 mai 2017».

    «Un côté est plein de douleur, l'autre est mort avec toi. Je me lève souvent la nuit quand le monde est endormi et je marche le long des rues des souvenirs, des larmes sur les joues», lit-on dans le message.

    À l’intérieur se trouvaient également un bracelet violet gravé du nom de l'adolescente.

    L’attentat de Manchester

    Un attentat-suicide a été perpétré le 22 mai 2017 à la Manchester Arena, pendant un concert de la chanteuse américaine Ariana Grande. Le groupe terroriste Daech* a revendiqué l'attaque qui a fait 22 morts et environ 120 blessés, dont des enfants.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    La France s'exprime sur la saisie d'un navire britannique par l'Iran
    Téhéran explique les raisons de sa saisie du pétrolier britannique
    Un jeune homme tué au fusil-mitrailleur en pleine rue dans le centre de Paris – images
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik