Insolite
URL courte
0 80
S'abonner

Des chercheurs américains ont identifié une nouvelle espèce de «requin de poche» dans le golfe du Mexique. Il a fallu 10 ans et l’Installation européenne de rayonnement synchrotron de Grenoble pour permettre son identification.

Les requins ont souvent mauvaise réputation et font peur. Mais si vous faites partie de ceux qui les trouvent effrayants, cette nouvelle espèce récemment identifiée pourrait bien vous faire changer d’avis.

Les chercheurs de l'université de Tulane, en Louisiane, et de l'Agence américaine d'observation océanique et atmosphérique (NOAA) ont trouvé un requin de la taille de l'avant-bras dans un endroit fréquenté par les cachalots pour la chasse dans le golfe du Mexique. Le spécimen «de poche» a été capturé lors d'une expédition menée en 2010 ayant pour objectif de déterminer le régime alimentaire des cachalots dans le golfe du Mexique. Les chercheurs ont parcouru cette zone et ont pris le «requin de poche» inhabituel dans leurs filets. Ils ont passé des années à vérifier s’il s’agissait bien d’une nouvelle espèce et l’ont maintenant nommée Mollisquama mississippiensis.

Tout d’abord, ce requin mesure environ 14 cm de long et possède ses propres poches dissimulées derrière ses nageoires pectorales, avec des glandes à l’intérieur qui produisent un liquide bioluminescent. Les chercheurs estiment que cette espèce utilise la luminescence pour attirer ses proies ou effrayer ses prédateurs.

Elle a également des organes producteurs de lumière appelés photophores répartis sur tout son corps - alors oui, ce minuscule requin brille dans le noir.

Pour identifier cette nouvelle espèce, les chercheurs de l'université de Tulane ont notamment utilisé l'Installation européenne de rayonnement synchrotron (European Synchrotron Radiation Facility, ESRF) de Grenoble qui a permis d'obtenir des images sophistiquées et d'identifier les caractéristiques internes de cette nouvelle espèce de requin.

«Dans l'Histoire de la science maritime, seuls deux requins de poche ont été capturés ou répertoriés», a déclaré Mark Grace, chercheur à la NOAA. «Les deux sont des espèces différentes, venant d'océans différents. Et les deux sont incroyablement rares».

Le premier requin de poche (Mollisquama parini) a été découvert au large des côtes du Chili dans la dorsale de Nazca en 1979 et décrit en 1984. Ce requin était une femelle adulte, d'environ 40 cm de long.

Et puis rien. Aucune autre espèce n'a été trouvée jusqu'à ce que ce jeune mâle récemment décrit ait été découvert en 2010.

Lire aussi:

Deux ex-espions du KGB et de la DGSE racontent: «Les Gafam sont le service de renseignement le plus puissant au monde»
Moscou publie sa liste des «pays inamicaux» et explique les mesures qui les attendent
La Chine met-elle sur pied une invincible armada? - vidéo
Erdogan veut donner «une leçon forte et dissuasive» à Israël
Tags:
Agence américaine d'observation océanique et atmosphérique (NOAA), synchrotron, Chili, bio-luminescence, requins, golfe du Mexique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook