Insolite
URL courte
154078
S'abonner

Une Américaine s’est vue amputée de tous ses membres après avoir contracté une grave infection due à une bactérie contenue dans la salive d’un chien, rapporte Fox 8.

Victime d’une infection transmise par la salive de son chien, une jeune Américaine a dû être amputée des quatre membres, révèle Fox 8.

Alors qu’elle et son époux venaient de rentrer chez eux, aux États-Unis, après avoir passé des vacances dans les Caraïbes, la jeune femme a commencé à se sentir mal. Elle souffrait de maux de dos et de nausées. Le couple a d’abord pensé à la grippe. Mais elle se sentait de plus en plus mal. Sa température a augmenté puis a brusquement chuté, après quoi elle a été emmenée à l’hôpital.

Les médecins lui ont immédiatement prescrit un traitement mais, quelques heures plus tard, la jeune femme a développé une septicémie, suivie de la gangrène.

Le drame

Ils ont alors décidé de l’amputer des deux mains et des deux jambes, au niveau des genoux, pour empêcher l’infection de se propager et lui sauver la vie.

«Quand j’ai ouvert les yeux, je n’ai pas compris où j’étais. Il était très difficile d’apprendre qu'ils ont dû m’amputer des jambes et des bras... très difficile de gérer», a-t-elle confié.

Des analyses ont révélé la présence de capnocytophaga, une bactérie largement présente dans la salive des chiens et, dans une moindre mesure, chez les chats, qui peut être transmise par morsure ou même par simple contact avec la salive, ont expliqué les médecins de l’hôpital. Ce type de réaction grave est très rare et ne concerne qu’une personne sur un million. Ainsi, quelqu’un peut être touchée par la bactérie et vivre avec pendant des années sans jamais faire de réaction.

La bactérie

Les médecins estiment que la jeune femme a pu contracter la bactérie après que le chien a léché une égratignure présente sur sa main.

Le couple aime toujours ses chiens et n’a pas l’intention de s’en séparer, mais incite les autres à faire attention.

«Nous aimons toujours nos animaux», ont-ils déclaré.

Fox 8 rappelle qu’en 2018, un Américain avait également subi une amputation partielle des quatre membres après avoir été léché par un chien. Toutefois, la même année, un autre patient s’est entièrement rétabli.

«Leur système immunitaire a réagi différemment», ont noté les médecins.

Lire aussi:

Un épidémiologiste de l’Institut Pasteur met en garde la France
Cas de Covid-19 importés d’Algérie: «on donne le bâton pour se faire battre»
Certains gels hydro-alcooliques peuvent cacher un danger mortel
Macron a déjà contredit Castex sur le remaniement, moins de 48 heures après sa nomination
Tags:
immunité, chats, bactérie, grippe, amputation, médecine, salive, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook