Ecoutez Radio Sputnik
    La mer Méditerranée

    Des prédateurs marins munis d’épines venimeuses signalés en Méditerranée - images

    CC0 / schissbuchse
    Insolite
    URL courte
    Créatures marines (60)
    112319
    S'abonner

    La rascasse volante, qui se nourrit de plus de 100 espèces différentes, se répand de plus en plus en mer Méditerranée, signale The Conversation. Non seulement elle menace d’autres espèces, mais elle est aussi dangereuse pour l’Homme à cause de ses épines venimeuses.

    Des populations de rascasses volantes, aussi appelées poissons-lions, gagnent rapidement «du territoire». Présents au large de la côte sud-est des États-Unis et dans les Caraïbes, elles envahissent ces derniers temps la mer Méditerranée, qui abrite plus de 17.000 espèces de poissons, «sur lesquelles le nouveau venu pourrait exercer une forte pression», souligne The Conversation.

    ​Comme le précise le média, ce poisson a provoqué une diminution pouvant aller jusqu’à 90% du nombre de poissons de certaines populations prises pour cible par l’animal.

    Épines «très venimeuses»

    Mais cette espèce est aussi dangereuse pour les humains, avec ces 18 épines aux rayures brune et blanche «très venimeuses», souligne The Conversation. C’est notamment à cause de cette «arme» que le poisson-lion «attire peu de prédateurs naturels».

    Ce poisson provient des eaux marines chaudes du Pacifique Sud et de l’océan Indien. Il se nourrit de plus de 100 espèces différentes, notamment de poissons plus petits, de mollusques et d’invertébrés.

    Dossier:
    Créatures marines (60)
    Tags:
    espèces biologiques, poisson, Méditerranée
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik