Insolite
URL courte
52713
S'abonner

Deux chasseurs américains ont réussi à attraper un alligator de quatre mètres qui a semé la peur dans l’État du Mississippi, relate le Clarion-Ledger. Le prédateur a mangé des animaux domestiques et a été cherché pendant plus d’un an.

Un alligator de quatre mètres qui a terrorisé les alentours et tué des animaux domestiques a été enfin attrapé dans le Mississippi, selon le quotidien Clarion-Ledger.

Vendredi 30 août, la saison de la chasse aux alligators a été ouverte dans cet État américain. Derrick Saucier et Jarrod Davis sont venus en avance au bassin avec des crochets sur cordes, qui rassemblent aux hameçons, mais ils sont considérablement plus grands et conçus pour la chasse aux alligators. Ils ont remarqué un grand reptile qui était cherché par des chasseurs depuis plusieurs années.

«Cet alligator a mangé plusieurs animaux domestiques. Il y a un mois, il a été accroché par un chasseur, et à cet endroit où il a été touché par un crochet il lui reste une cicatrice. Les gens le poursuivaient depuis plus d’un an», a expliqué Derrick Saucier.

Quelques minutes après l'ouverture de la saison de chasse, les deux hommes avaient déjà planté dans l’alligator plusieurs crochets et ont tenté de le tirer vers leur embarcation.

Cependant, le prédateur n’est pas venu facilement. Il a arraché les crochets et les chasseurs en ont jeté de nouveaux. Ce n’est qu’au bout d’une heure et demie qu’ils ont réussi à abattre l’animal et à le remorquer vers la rive car l’alligator ne rentrait pas dans leur bateau à cause de son énorme taille.

Lire aussi:

Le FBI contrôle les militaires avant l'investiture de Joe Biden
«J’ai fait une bêtise mais elle n’a pas souffert»: l’ex-compagnon de la femme tuée à Alençon se livre
Agression contre un maire dans le Gard: «Je suis tombé raide d'un coup, sans même plier les jambes»
Un skieur rencontre le plus gros gallinacé d’Europe lors d’une promenade - vidéo 
Tags:
chasse, animaux, attaque, États-Unis, alligator
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook