Insolite
URL courte
6226
S'abonner

La police néerlandaise a découvert un père et ses six enfants qui se sont cachés pendant des années dans la cave d’une ferme, relate le site NL Times qui se réfère aux médias locaux.

Un homme et ses six enfants, âgés de 16 à 25 ans, ont été retrouvés par la police néerlandaise dans la cave d’une ferme isolée de la commune de Ruinerwold, dans la région rurale de Drenthe. Ils y auraient passé au moins neuf ans, annoncent le site NL Times, qui cite les médias locaux.

​Selon la chaîne de télévision RTV Drenthe, les policiers ont fait cette découverte après qu’un jeune homme de 25 ans, aux cheveux longs, à la barbe mal entretenue et qui portait de vieux vêtements, s’est présenté dans le bistrot De Kastelein, à Ruinerwold.

L’homme, qui avait l’air désorienté, a raconté qu’il s’était évadé d’une cave où il vivait avec son père, son frère et ses quatre sœurs. Il a avoué ne pas avoir eu de contact avec le monde extérieur depuis neuf ans, selon le propriétaire du bar, Chris Westerbeek, cité par RTV Drenthe.

La police, alertée par M.Westerbeek, a perquisitionné la ferme indiquée par le jeune homme. Là, les agents ont trouvé un escalier caché derrière une armoire du salon. Dans la cave, ils ont vu un homme de 58 ans et ses cinq autres enfants.

Les enfants croyaient qu’ils étaient les seuls humains sur Terre, d’après RTV Drenthe. Aucune information n'est disponible sur la mère.

Les voisins, qui ne connaissaient pas la famille, croyaient qu'une seule personne vivait dans cette ferme, précisent les médias.

Le propriétaire des lieux a été arrêté après avoir refusé de coopérer. Tous les occupants ont été évacués.

Lire aussi:

L’Allemagne réagit aux menaces US contre le gazoduc Nord Stream 2
Trump menace de «fermer» les réseaux sociaux après le signalement de ses tweets
Alain Finkielkraut s’attaque à son tour à Didier Raoult
Une soirée avec de l'eau de Cologne comme apéritif tourne au drame en Tunisie
Tags:
police, famille, ferme, isolement, Pays-Bas
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook