Insolite
URL courte
6211
S'abonner

Des géologues ont découvert des traces de micro-organismes aujourd’hui disparus dans le plus grand cratère de météorite d’Europe. Ces derniers ont existé pendant 300 millions d'années après la chute du corps céleste.

Des géologues de l’université de Linnaeus en Suède ont découvert que le cratère de Siljan, le plus grand causé par la chute d’une météorite en Europe, avait été l’habitat d’organismes aujourd’hui disparus, indique un communiqué de presse sur Phys.org.

Les géologues ont étudié des roches fortement fracturées à une profondeur significative dans le cratère pour y découvrir de minuscules cristaux de carbonate de calcium et de sulfure. Une analyse de la composition chimique de ces cristaux a montré que les minéraux résultaient d'une activité microbienne. Des micro-organismes avaient ainsi produit et consommé le méthane et également réduit le sulfate en sulfure.

La datation radiométrique a montré que la formation des cristaux a pris entre 22 et 80 millions d'années, indiquant ainsi la longue durée d’activité de ces micro-organismes, lesquels sont apparus 100 millions d'années après la chute de la météorite. Ils se sont installés dans le cratère lorsque les conditions terrestres, dont la température, sont devenues plus favorable à la vie. La zone de l’impact est devenue propice à la vie, des matières organiques et des hydrocarbures s’étant répandus dans le cratère.

Le cratère de Siljan date d’il y a environ 400 millions d'années. Son diamètre est supérieur à 50 kilomètres.

Lire aussi:

Ces bonnes habitudes à prendre pour perdre du poids, selon une nutritionniste
Didier Raoult interpelle l'OMS sur le remdesivir et en dénonce les effets secondaires
«Je vais te venger»: la promesse de la femme du chauffeur tabassé jusqu’à la mort cérébrale à Bayonne
Tags:
météorite, Europe, micro-organismes, Suède
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook