Ecoutez Radio Sputnik

    Une alliance miraculeusement retrouvée grâce à un poisson - images

    CC0 / tung256
    Insolite
    URL courte
    0 123
    S'abonner

    Un homme a retrouvé son alliance perdue en mer après qu'un poisson a attiré l'attention de promeneurs. Ceux-ci ont alors repéré la bague scintillante au fond de l’eau.

    Un nageur qui avait perdu son alliance dans la mer dans les Cornouailles a finalement retrouvé le précieux objet grâce à l'intervention miraculeuse d'un poisson, relate le journal local Cornishman.

    Il venait de se baigner lorsqu’il a découvert que son alliance avait glissé de son doigt. La bague était d’autant plus importante à ses yeux qu’elle avait été faite par sa propre épouse, gravée à l'eau-forte.

    Désemparé, l’homme de 44 ans n’espérait plus jamais la revoir.

    Mais 24 heures plus tard, un couple marchant le long de la plage a entendu des clapotements dans un bassin d’où la mer s'était retirée. Le bruit provenait d’un minuscule poisson noir qui nageait dans le minuscule lagon. Lorsque le couple a jeté un coup d'œil dans sa direction, il a aperçu l’alliance, scintillant dans l'eau.

    Un miracle

    Des amis ont fait part de l'incroyable découverte au mari malheureux. «C'est vraiment ma journée. Je ne m'attendais vraiment pas à la récupérer», a-t-il réagi.

    Adepte de la nage, il enlève généralement l'alliance avant de s'aventurer en mer mais cette fois-là, il avait oublié de le faire. La mer était assez agitée en marée haute. Quand il en est sorti, l'anneau avait disparu.

    «J'ai posté un message sur Facebook demandant aux gens de me contacter s'ils la trouvaient […], mais je ne pensais vraiment pas que je la reverrais. J’étais désespéré. Oona l'avait faite à la main. Nous sommes mariés depuis 13 ans. Quand je lui ai dit que je l'avais perdue, elle était bouleversée aussi

    Des amis lui ont annoncé cette découverte après que le promeneur a posté des détails sur une page consacrée aux objets trouvés.

    Tags:
    Royaume-Uni, poisson, Cornouailles
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik