Ecoutez Radio Sputnik
    Egypte (image d'illustration)

    La momie d’un chat égyptien dévoile ses mystères - photo

    CC0 / Iyad / Egypte
    Insolite
    URL courte
    3181
    S'abonner

    Conservée au musée des Beaux-Arts de Rennes, la momie d’un chat égyptien a été étudiée par des spécialistes français qui ont découvert la présence d’ossements de plusieurs félins à l'intérieur. Le contenu, vieux de 2.500 ans, a été analysé sans qu’une seule bandelette ne soit retirée.

    Des spécialistes français ont réussi à découvrir ce que contenait la momie d’un chat égyptien sans en retirer une seule bandelette, est-il indiqué sur le site de l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap).

    L'artéfact, vieux de 2.500 ans, fait partie de la collection du musée des Beaux-Arts de Rennes (Bretagne).

    ​Les Français ont passé beaucoup de temps à l’étudier. Sur la base d’images radiographiques, des reconstructions 3D ont été élaborées. Elles ont été ensuite traitées afin d’être manipulées en réalité virtuelle et augmentée. Enfin, des scientifiques ont imprimé en 3D l’enveloppe et le contenu de la momie, ce qui a permis de la rendre «transparente» en mettant en lumière des éléments invisibles sur la radio seule.

    Selon l’Inrap, les experts ont ainsi découvert «l’absence de crâne, de vertèbres et de côtes et la présence d’ossements de plusieurs félins (cinq pattes postérieures, trois queues de chats quasi complètes), ainsi que celle d’une pelote textile en lieu et place de la tête, témoignant de pratiques méconnues».

    Alors qu’il était admis que la momie présentée au musée était celle d’un seul chat, Théophane Nicolas, chercheur à l’Inrap, a suggéré que le regroupement de plusieurs animaux au sein d’une même momie «n’est peut-être pas si exceptionnel» pour l'Égypte ancienne:

    «Les momies animales se comptent par millions, mais peu ont fait l’objet d’imagerie. Certaines sont vides, d’autres ne contiennent qu’un seul os, parfois le chat est complet. La momie de Rennes est une variante». 

    Les visiteurs du musée seront en mesure d’observer cette curiosité antique à l’aide de lunettes spéciales.

    Tags:
    Égypte antique, chats, momie, Rennes, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik