Insolite
URL courte
138
S'abonner

Étonnante ponctualité de la poste française. Une lettre de condoléances pour des obsèques avait été envoyée au mois d’août 2012 de la ville de Gap à l’occasion du décès d’un proche de la destinataire. Pourtant, un contretemps inopiné a retardé la réception du courrier... lequel a mis sept ans pour arriver à destination dans la même ville.

Envoyée en août 2012 de Gap, dans les Hautes-Alpes, une lettre de condoléances pour un décès a mis sept ans pour arriver chez sa destinataire, habitant dans la ville de son expédition, rapporte le site dici.fr, lundi 18 novembre.

Selon le média, il a fallu sept ans à ce courrier envoyé de Gap pour arriver dans la même ville où habitent près de 41.000 personnes.

Pourtant, aucune précision n’indique comment cette situation a pu arriver ni dans quelles conditions la missive a cumulé un retard de sept ans.

D’après le site d’information, la destinataire du courrier a souhaité rester anonyme.

Lire aussi:

Des chasseurs vénézuéliens Su-30 et F-16 escortent le 2e tanker iranien - vidéo
Les aliments les plus dangereux pour le foie énumérés
Le pétrole iranien au Venezuela: les dessous d’une manœuvre stratégique «face à un même adversaire»
Un enfant disparaît toutes les 10 minutes en France, voici la cause principale
Tags:
condoléances, poste, lettre, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook