Insolite
URL courte
Créatures marines (95)
8122
S'abonner

Quand ce plongeur a croisé un requin-citron dans les profondeurs de l’océan, au lieu de simplement passer à côté, le prédateur l’a «salué» par un «check» et a «souri» ensuite à l’appareil pour une plus belle photo, relate Debbie Wallace, qui a pris le cliché de cette rencontre insolite puis l’a posté sur Facebook.

L’image étonnante d’un requin-citron «checkant» un plongeur a été postée sur Facebook par la photographe Debbie Wallace, qui a assisté à cette rencontre insolite au large de la Floride.

Avant de quitter le plongeur, le requin-citron s’en est approché jusqu’à le toucher, ce qui ressemblait beaucoup à un geste de check, et ne l’a quitté qu’après, relate Debbie Wallace, citée par le quotidien britannique Daily Star. Qui plus est, sur la photo le requin semble sourire, la gueule entrouverte.

«Je veux plonger chaque jour, notamment avec des requins –photographier des requins est un tel défi et tel amusement. Les requins, contrairement à l’opinion populaire, ne sont pas des mangeurs d'homme, mais sont très curieux et communiqueront sans aucun doute avec les plongeurs, surtout les photographes», a confié l’auteur du cliché.

Elle a ensuite a tenu à souligner qu’elle aimait bien faire ressortir le côté doux des monstres marins pour dénoncer leur mauvaise réputation.

Le requin-citron immortalisé sur le cliché est connu aux alentours et a même un prénom, selon la photographe: tout le monde l’appelle Snooty et ce doit être le requin le plus photographié au monde.

Les humains ne font pas partie de la chaîne alimentaire des requins-citrons, qui peuvent atteindre jusqu’à 3,3 mètres.

Dossier:
Créatures marines (95)

Lire aussi:

Les aliments les plus dangereux pour le foie énumérés
Le pétrole iranien au Venezuela: les dessous d’une manœuvre stratégique «face à un même adversaire»
Un enfant disparaît toutes les 10 minutes en France, voici la cause principale
Rachida Dati se confie sur son mariage «forcé» avec «un Algérien»
Tags:
rencontre, marins, requins
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook