Ecoutez Radio Sputnik
    volcan grec Nissiros

    Une ballade dans un cratère passe mal pour ce touriste – photos

    © CC BY-SA 2.0 / flickr
    Insolite
    URL courte
    3624
    S'abonner

    Une excursion dans le cratère du volcan grec Nissiros a failli tourner au drame pour un touriste britannique: il a été terriblement brûlé après que son pied a percé une croûte rocheuse, ce qui a dégagé une vapeur à 165 degrés.

    Un touriste britannique a subi des brûlures au premier et au second degrés après une excursion au sur le volcan Nissiros, situé sur l'île grecque du même nom (sud de la mer Égée), annonce le Sun.

    Âgé de 22 ans et accompagné de sa petite amie, ce touriste est parti en excursion dans le cratère volcanique. Pendant la promenade, son pied a percé une croûte rocheuse et une vapeur à 165 degrés l’a sévèrement brûlé.

    ​«J'ai crié de douleur. (...) J'ai pleuré, ma copine a pleuré aussi. Ma jambe a été brûlée du genou au pied», a déclaré le Britannique.

    Il a également souligné qu'il n'était pas responsable de cet accident car ce lieu touristique avait été recommandé par son agence de voyages et qu'il n'y avait aucune barrière de protection.

    ​Des éruptions à prévoir?

    L'île volcanique de Nissiros est située à 30 km au sud de Kos. C'est le seul volcan encore en activité parmi les 160 îles ou îlots du Dodécanèse. Sa dernière éruption date de 1886. Ces dernières années, les spécialistes ont noté une élévation de la température des fumerolles, ce qui pourrait signifier une reprise des éruptions dans les années à venir, indique le site Mesimages.

    Lire aussi:

    Un requin arrache une partie du bras d’un plongeur qui parvient à nager jusqu’à la côte – photos
    Il n'y a eu «aucune excuse»: le journaliste turc blessé à l’œil le 5 décembre par la police témoigne
    La Turquie évoque une fermeture de la base d'Incirlik en réponse aux sanctions US contre les S-400
    Pour Merkel, Poutine est le «vainqueur» du sommet Normandie à Paris
    Tags:
    touristes, brûlures, volcan, Grèce
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik