Insolite
URL courte
Créatures marines (92)
5451
S'abonner

Un témoin a immortalisée une interaction peu banale entre un bébé et une immense baleine qui a pointé à plusieurs reprises son immense tête hors de l’eau, tout près du bateau.

Une drôle de scène a été filmée à bord d’un bateau au large du Golfe Nuevo, en Argentine. L’employé d’une société d’observation de baleines a pris la mer avec sa fille en bas âge. Et comme le montre la vidéo ci-dessous, un géant marin de 15 mètres n’a pas manqué de venir faire sa connaissance.

La séquence d’à peu près une minute montre une baleine pointer sa tête hors de l’eau dès que le père, qui tient le bébé dans ses bras, s’approche du bord de l’embarcation. Le mammifère disparaît ensuite pour réapparaître quelques instants plus tard.

«Les baleines que nous trouvons ont un lien spécial avec les bébés, nous avons également un sous-marin pour l'observation des baleines et chaque fois que nous avons des bébés à bord, les baleines arrivent de plus en plus souvent aux hublots du sous-marin», a raconté la propriétaire de la société, citée par le Daily Mail.

«Nous pensons qu'elles ont un lien spécial, peut-être avec les sons produit par un bébé et certaines fréquences. Donc, quand il y a un bébé qui pleure à bord, je dis toujours qu'on le laisse pleurer parce que les baleines viendront», a-t-elle poursuivi.

«D'un point de vue scientifique (je ne suis pas scientifique), nous ne pouvons pas dire pourquoi les baleines sont attirées par les bruit d’un bébé, mais c'est une chose merveilleuse», a-t-elle conclu.

Dossier:
Créatures marines (92)

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
La vague épidémique est «extrêment élevée» et les jours à venir vont être «difficiles», alerte Édouard Philippe
Tags:
bateau, Argentine, bébé, baleine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook