Insolite
URL courte
5352
S'abonner

Un entrepreneur dans le bâtiment, habitant au Royaume-Uni, a remporté le jackpot de 125 millions d’euros à l’Euromillions et a décidé de continuer à travailler pour finir ses chantiers en cours mais sans recevoir d’argent de ses clients. Il souhaite ainsi leur faire un cadeau pour Noël.

Après avoir gagné le gros lot à l’Euromillions, un entrepreneur dans le bâtiment de 42 ans a décidé de finir ses travaux en cours gratuitement pour ses clients, voulant ainsi accomplir un geste étonnant à l'approche de Noël, rapporte le Sun, mardi 17 décembre. Les faits se sont déroulés dans la ville britannique de Selsey, dans le sud du Royaume-Uni.

Selon le média, en novembre dernier, le Britannique, père de trois enfants, a gagné 105 millions de livres sterling (125 millions d’euros) à l’Euromillions. Malgré ce jackpot, il a décidé de continuer à travailler pour «rester normal».

L’un de ses voisins, pour qui l’entrepreneur du bâtiment a construit une véranda, a indiqué au média: «Il ne m’a pas fait payer. Cela montre qu'il est un mec haut de gamme, un homme décent».

«Je pense que c’est bien pour lui de continuer à travailler parce que cela lui permet de ne pas trop penser à ce qu’il faut faire avec l’argent», a-t-il ajouté.

En outre, le client a précisé que l’homme continue d’utiliser sa vieille camionnette jaune pour aller effectuer ses travaux.

«Il n’achète pas de nouveau véhicule car il a l’intention de terminer des travaux importants et de ne plus travailler», poursuivit le client.

Lire aussi:

Manifestation contre la loi Sécurité globale: la façade de la Banque de France en feu à Paris - vidéo
Projectiles, véhicules incendiés, gaz lacrymogène: la manifestation contre la loi Sécurité globale dégénère à Paris
Ne pas consommer cet aliment engendrerait diverses maladies graves, dont le cancer
L'hommage de Macron à Maradona indigne le Venezuela qui le tacle sur les Gilets jaunes
Tags:
entrepreneur, jackpot, loterie, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook