Insolite
URL courte
167428
S'abonner

Un mariage en Chine a viré au drame familial. Pour se venger de son infidélité, le marié a décidé d'exposer la tromperie de sa femme devant tous les invités.

Le jour de son mariage, un fiancé a décidé de se venger de l’infidélité de sa future épouse en diffusant devant la famille et les amis une vidéo de sa femme en train de le tromper, en Chine jeudi 26 décembre. La scène a été postée sur YouTube et est devenue virale sur les réseaux sociaux.

Sur la séquence, on voit le couple arriver sur le podium de la salle de réception du mariage. Le DJ annonce le fameux diaporama de photos retraçant l'histoire d'amour des jeunes mariés et leurs enfances.

Cependant, au lieu des photos prévues, l'époux décide de faire projeter sur un écran géant une sextape de cinq longues minutes dans laquelle son épouse est en compagnie du mari de sa sœur. Le marié se tourne vers sa femme et lui dit: «Tu pensais que je ne savais pas?».

Piquée au vif, cette dernière jette son bouquet en direction de son mari. Tous les deux s'apprêtent à se battre, mais leurs proches parviennent à les séparer.

Découverte de l’infidélité

Le marié aurait découvert la tromperie de sa compagne après avoir installé une caméra de surveillance, lors de travaux de rénovation de son domicile. Selon le magazine Closer citant le media Apple Daily, le couple était ensemble depuis deux ans et s’était fiancé six mois plus tôt.

Selon un blogueur chinois, la femme aurait trompé son mari alors qu'elle était victime de violences conjugales. Elle aurait accepté de se marier avec lui parce qu'il lui avait promis d'acheter un appartement et une voiture. Certains soupçonnent qu'il s'agit en réalité d’un coup de publicité d’une application pour créer des vidéos.

Lire aussi:

Une Chinoise venant de Wuhan dupe les autorités françaises et entre à Paris avec de la fièvre
Au moins six morts dans une fusillade en Allemagne
Comment Téhéran pourrait faire s’effondrer les marchés américains
Tags:
mariage, adultère, infidélité, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik