Insolite
URL courte
1172
S'abonner

Lors de la construction d'une école en Grande-Bretagne, des archéologues ont trouvé plus de 50 sépultures datant de l’époque romaine, une pièce de monnaie datant du premier siècle après J-C et un morceau d'os sculpté. Ils espèrent que ces découvertes permettront d'en savoir plus sur la vie et la mort des habitants de l’époque.

Plus de 50 sépultures de l’époque romaine ont été découvertes sur le site de construction d'une école dans le comté de Somerset (sud-ouest de la Grande-Bretagne), a rapporté mardi 7 janvier le Guardian.

​Selon des archéologues, il serait possible de comprendre des détails importants sur la vie et la mort des habitants du sud-ouest de la Grande-Bretagne après la conquête romaine grâce à ces découvertes. Il est à noter que certaines des personnes enterrées avaient un statut social élevé.

«Ce site est une découverte importante. Les individus avaient manifestement un certain statut», a déclaré au quotidien l'archéologue Steve Membery, lequel a supervisé les fouilles.

D’autres objets découverts

La plupart des tombes sont pavées de pierre et recouvertes de dalles. Les archéologues ont découvert de la poterie et des bijoux dans certaines d'entre elles. Les archéologues ont également trouvé une pièce de monnaie datant de la seconde moitié du premier siècle de notre ère et un morceau d'os sculpté qui faisait probablement partie du manche d'un couteau.

Selon la publication, afin d'en savoir plus sur les personnes enterrées dans ce cimetière, une analyse ADN sera effectuée. Selon des données préliminaires, il pourrait s'agir de Britanniques ayant adopté les coutumes romaines après la conquête.

La construction de l'école a été suspendue mais devrait reprendre ce mois-ci.

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
Tags:
fouilles, Somerset, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook