Insolite
URL courte
4304
S'abonner

Des archéologues ont mis la main sur des fossiles de requins dans le fond d'une grotte du Kentucky. Une partie de ces os n’est rien d’autre que la mâchoire inférieure, le cartilage du crâne et plusieurs dents d’un requin géant ayant vécu il y a environ 330 millions d'années.

En novembre dernier, l'écologiste Rick Olson et le paléontologue Rick Toomey cartographiaient une grotte du Kentucky, la Mammoth Cave, lorsqu'ils sont tombés sur plusieurs fossiles. Ayant analysé leurs photos, John-Paul Hodnett, paléontologue et coordinateur de programme au Dinosaur Park du Maryland, a pu affirmer qu’il s’agissait de requins. 

Lors d’une visite ultérieure de la grotte, l’attention de Hodnett a surtout été attirée par une immense tête de squale dépassant d’une paroi rocheuse, rapporte CNN.

«Ce n'était en fait pas un squelette mais simplement des parties de la tête d'un requin: une tête, elle-même assez grosse. On peut même reconnaître la partie de la mâchoire où elle était attachée au crâne, ainsi qu'une partie de sa gueule», raconte à la chaîne John-Paul Hodnett, avant d'ajouter: «C'est assez rare de retrouver cela car le cartilage est souvent plus mou que l'os, et il ne se conserve pas souvent». 

View this post on Instagram

Of course where there is a fossil sea bed, there are fossil sharks 😁🦈

A post shared by John-Paul Hodnett (@desertsabertooth) on

Selon lui, cette mâchoire inférieure, le cartilage du crâne et plusieurs dents auraient appartenu à une créature d’à peu près la taille d’un grand requin blanc actuel, une espèce appelée Saivodus striatus qui a existé il y a environ 330 ou 340 millions d’années.

Sans savoir précisément combien de squales sont encore enfouis dans la roche, le paléontologue estime avoir déjà trouvé pas moins de 15 à 20 espèces différentes de requins dans cette grotte.

«C'est super excitant, mais ce n'est pas la chose la plus facile à étudier car les grottes sont des environnements très spéciaux, et il n'est donc pas idéal de retirer de gros morceaux de roche, cela risque d'endommager l'environnement interne», précise-t-il à CNN.

Lire aussi:

Assaut du Capitole: «Donald Trump et ses supporters sont tombés dans un piège»
Le licenciement «secret» de Jérôme Salomon de l’Institut Pasteur en 2012 refait surface
Israël intensifie ses bombardements en Syrie, Joe Biden visé?
Ces applications «dangereuses» à supprimer du smartphone, selon des spécialistes
Tags:
Kentucky, fossiles, requins, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook