Insolite
URL courte
5455
S'abonner

L’activation d’un certain type de cellules immunitaires s’accumulant dans un cerveau vieillissant peut réduire le déclin cognitif. Telle est la conclusion tirée par des chercheurs américains qui affirment que leur étude peut offrir de nouvelles voies pour lutter contre les troubles neurodégénératifs associés au vieillissement.

Des chercheurs de l'Albany College of Medicine aux États-Unis ont découvert un certain type de cellules immunitaires qui s'accumulent dans les cerveaux vieillissants. Leur activation peut réduire le déclin cognitif associé au vieillissement, indiquent les résultats de l’étude publiés le 5 février dans la revue Journal of Experimental Medicine.

Les cellules lymphoïdes innées du groupe 2 (ILC2) peuvent aider les médecins à lutter contre le vieillissement cérébral. Ces cellules sont situées dans certains tissus du corps et participent aux processus de régénération, cependant, selon les scientifiques, la prévalence des cellules ILC2 dans le système nerveux central et leur réaction au vieillissement n'étaient pas connues jusqu’à présent.

Au cours de leurs travaux, les auteurs de l’étude ont examiné le cerveau de souris jeunes et âgées et ont constaté que les ILC2 s'accumulent avec l'âge dans le plexus choroïde, qui produit du liquide céphalorachidien. Il est situé à côté de l'hippocampe, qui joue un rôle clé dans les processus cognitifs.

Une molécule pour rajeunir le cerveau

Les chercheurs ont révélé que chez les vieilles souris, la quantité d'ILC2 dans le plexus choroïde était de trois à cinq fois plus élevée que chez les jeunes souris. Un grand nombre de cellules ILC2 ont également été trouvées dans cette zone du cerveau chez les personnes âgées.

Chez les vieilles souris, les cellules ILC2 étaient fonctionnellement au repos, cependant, les chercheurs ont pu les activer en utilisant des molécules d'Interleukine-33 (IL-33) après quoi les cellules ont commencé à produire des protéines qui stimulent la formation de neurones et prolongent leur vie. Subséquemment, les résultats d'un certain nombre de tests cognitifs chez certains vieux rongeurs se sont améliorés.

Lire aussi:

Perdu en mer, un jeune garçon survit en se rappelant les conseils d’un documentaire
Un glacier de 500.000 mètres cubes risque de se détacher du Mont Blanc, évacuation en cours
La une du Monde sur Beyrouth avec une illustration du caricaturiste Plantu provoque un tollé
Tags:
vieillissement, cerveau, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook