Insolite
URL courte
10222
S'abonner

Selon une étude publiée par un paléontologue espagnol, au moins une autre espèce est parvenue à survivre à la disparition de 70% de la vie terrestre et marine il y a 66 millions d’années. Il s’agit d’une tortue primitive appelée Laurasichersis relict, dont les fossiles ont été découverts près de Reims.

Le paléontologue espagnol Adán Pérez García, du groupe de biologie évolutive de l'université nationale d'enseignement à distance (UNED), a confirmé que dans l’hémisphère nord une tortue terrestre primitive appelée Laurasichersis relicta avait réussi à survivre à l'extinction massive déclenchée par la chute d’un astéroïde il y a 66 millions d’années. Des fossiles de cette espèce ont été découverts en France près de Reims, indiquent une étude publiée le 30 janvier dans la revue Scientific Reports.

​La longueur de la Laurasichersis relicta était d'environ 60 cm. Comme d'autres reptiles primitifs, elle ne pouvait pas rétracter son cou dans sa carapace pour échapper aux prédateurs. Cette limitation physique lui a permis de développer d'autres mécanismes de défense, telles que des grandes pointes mutuellement liées sur son cou, ses pattes et sa queue.

Quant à savoir comment cette espèce a survécu, les chercheurs n’ont pour le moment aucune réponse.

«La raison pour laquelle la Laurasichersis a survécu à la Grande extinction, alors qu'aucune des autres tortues terrestres nord-américaines, européennes ou asiatiques n’a survécu reste un mystère,» a confié Pérez García à l’agence Sinc.

Une seule espèce connue pour avoir survécu

Jusqu’à présent, une seule espèce de tortue primitive, du groupe Meiolaniidae, était supposée avoir survécu à l’extinction sur le supercontinent du Gondwana. Celles-ci ont vécu assez longtemps pour être chassées jusqu’à l’extinction par les humains.

Lire aussi:

Un policier roué de coups à Paris lors de la manifestation contre la loi Sécurité globale – vidéos
Seul et en civil, un gendarme met en déroute une vingtaine d’individus qui tabassent un jeune
Le mystérieux «monolithe de métal» en plein désert américain a disparu
Voici la nouvelle attestation de déplacement à télécharger - photo
Tags:
fossiles, France, dinosaures, tortues
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook