Insolite
URL courte
7165
S'abonner

Pour perturber une voiture autonome Tesla, il aura suffi d’un simple bout de scotch sur un panneau de limitation de vitesse. Ainsi, des chercheurs en cybersécurité ont mené une étude qui démontre la vulnérabilité du pilote automatique de ce véhicule.

Des chercheurs en cybersécurité du laboratoire McAfee Advanced Threat Research ont trouvé une faille qui fait accélérer de manière injustifiée les Tesla, a rapporté le 19 février le portail Electrek.

Dans le cadre de cette étude, ils ont légèrement maquillé la limite de 35 miles par heure (56 km/h) sur un panneau de limitation de vitesse avec un simple morceau de bande adhésive noire. En mode autonome, une Tesla équipée de sa caméra mobile a cru que la vitesse maximale autorisée avait changé, la transformant en 85 miles par heure (137 km/h).

​«Avec ce modèle de piratage, l’étude de comment de véritables pirates pourraient cibler et échapper à l’intelligence artificielle, nous avons une occasion incroyable d’influencer la prise de conscience, la compréhension et le développement de technologies plus sûres avant qu’elles ne soient implémentées de manière à avoir une réelle valeur pour les pirates», ont-ils indiqué sur leur blog.

McAfee a confirmé avoir divulgué les conclusions de cette étude à Tesla le 27 septembre 2019 et à MobilEye, fabricant du dispositif, le 3 octobre 2019 avant de les rendre publiques. Cette faille concerne les Tesla Model X et Model S de 2016.

Des problèmes récurrents chez Tesla

C’est loin d’être la première défaillance de Tesla. Ainsi, le constructeur automobile a demandé le rappel de 15.000 véhicules Model X produits avant mi-octobre 2016, à cause d’un problème lié à la direction assistée qui pouvait augmenter le risque d’accident.

Il s’agit plus précisément d’un problème de corrosion excessive au niveau des boulons qui relient le système électrique de direction assistée au boitier d’engrenage. Le problème semble apparaître dans des régions particulièrement froides où du sel est utilisé pour déneiger les routes.

Lire aussi:

Un élève de dix ans nommé Jihad mord son enseignante devant toute sa classe dans le Val-de-Marne
Ce que l’on sait de l’arme utilisée par le terroriste pour décapiter le professeur Paty
Les anciens amis du terroriste de Conflans témoignent
«L'exécutif est obligé de suivre la fachosphère», regrette le recteur de la mosquée de Pantin visée par une fermeture
Tags:
cybersécurité, faille, Tesla
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook