Insolite
URL courte
16229
S'abonner

Cet hiver a été le plus chaud jamais enregistré non seulement en Europe, mais aussi en Amérique du Nord pour l’instant et dans une grande partie de la Russie. Des météorologues américains associent cette anomalie à une zone de basse pression dans l'Arctique qui empêche l’air froid d’atteindre les régions australes.

L'hiver anormalement chaud en Europe et aux États-Unis s'explique par une situation extraordinaire dans l'Arctique, a rapporté le 21 février Bloomberg en se référant à des météorologues américains de Weather Underground et Weather Tiger LLC.

Selon eux, la température anormalement élevée est due à une zone de basse pression persistante dans la région du pôle Nord. Habituellement, le vent pousse l’air froid vers le sud, mais à cause de cette zone il s’avère être bloqué, circulant de fait dans le nord de la planète.

Selon le service du changement climatique Copernicus, cette situation a conduit au fait que le mois de janvier a été considéré comme le plus chaud jamais enregistré en Europe, avec des températures de surface de 3,1°C supérieures à la moyenne.

Aux États-Unis, la température était également de trois degrés supérieure à la moyenne du 20e siècle. Selon les météorologues, si cette situation anormale dure jusqu'à fin février, cet hiver sera le plus chaud enregistré aux États-Unis en 141 ans.

Une situation similaire est observée dans une grande partie de la Russie et dans certaines parties de la Scandinavie et de l'est du Canada.

Bien que les experts d’AccuWeather et de la société Maxar aient prédit que cet hiver serait plus froid que le précédent, les météorologues ne s'attendaient pas à ce que la zone de basse pression dans l'Arctique perdure aussi longtemps. Pour comprendre la cause de cette anomalie, de nouvelles études sont à prévoir.

Lire aussi:

Les autorités ont «menti» sur l’inutilité des masques pour «une bonne cause», estime une journaliste
Deux millions de Français contaminés par le Covid-19, affirme une étude britannique
Le préfet de Paris estime que les personnes en réanimation sont celles qui n'ont pas respecté le confinement
Covid-19: «Président africain cherche clinique européenne?» Revenez une autre fois!
Tags:
Pôle Nord, Arctique, hiver, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook