Insolite
URL courte
69915
S'abonner

De nombreux utilisateurs téléchargent des applis sur leurs smartphones sans se douter qu’elles peuvent collecter des données personnelles et les publier sur Internet, écouter des conversations ou suivre leurs actions. Des experts en cybersécurité ont prodigué des conseils qui permettront de se prémunir contre d’indésirables conséquences.

Certaines applications téléchargées sur les smartphones peuvent constituer une menace pour la confidentialité des données personnelles, a déclaré au quotidien Izvestia Sergueï Nikitine, chef adjoint du Laboratoire de l’informatique criminalistique de l’entreprise Group-IB.

Selon lui, le problème le plus courant est l’inattention du propriétaire. «Le premier résultat que le moteur de recherche affiche n'est pas un site officiel, mais une publicité contextuelle. Souvent, les escrocs l'achètent et en cliquant sur le lien depuis votre téléphone, vous téléchargez un fichier malveillant», a déclaré le spécialiste.

Victor Tchebychev, expert du laboratoire Kaspersky, a souligné que les pirates font passer des logiciels malveillants pour des applications populaires.

«En 2019, le plus souvent, les chevaux de Troie prétendaient être des applications de traitement photo», a-t-il déclaré.

Un autre moyen pour escroquer

L’autre menace concerne les applications de contrôle à distance qui permettent de voir l'écran du smartphone.

«Un pirate peut vous demander d'installer le programme puis d'effectuer une transaction financière en votre nom. De nombreuses banques affichent désormais un code à usage unique dans les notifications push, donc le voir à l'écran n'est pas un problème», a expliqué le représentant du Groupe-IB à Izvestia.

Comment éviter la menace?

Sergueï Nikitine recommande d'adopter une approche responsable dans le choix d'un antivirus et de privilégier les marques bien connues, car il en existe de nombreux frauduleux. Il encourage les utilisateurs à se méfier si l'application nécessite des changements de configuration.

Chaque année, les fabricants améliorent la technologie de sécurité intégrée. Lors du choix d'un smartphone, l'expert recommande de prêter attention aux correctifs de sécurité.

Les smartphones peuvent être considérés comme sûrs si leurs correctifs datent d’avant novembre 2019.

Lire aussi:

La Russie a élaboré un schéma de traitement en cas de forme grave du Covid-19
Didier Raoult: «Il faut que l’exécutif se garde de faire de la médecine à notre place»
Covid-19, en continu: l'UE fait face «à sa plus grande mise à l'épreuve» de son histoire, selon Merkel
Tags:
Kaspersky Lab, antivirus, virus, smartphones
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook