Insolite
URL courte
Propagation du coronavirus dépisté en Chine - 2020 (672)
2124
S'abonner

Depuis l’apparition du coronavirus, de nombreux artistes se sont emparés du sujet pour en faire des chansons. Alors que certains adoptent un ton humoristique, d’autres en profitent pour rappeler les gestes à adopter afin d’éviter sa propagation, parfois même à l’aide d’une chorégraphie.

Des dizaines de chansons sur le coronavirus sont déjà présentes sur Spotify, YouTube et les réseaux sociaux. Avec les technologies numériques actuelles, il est devenu plus facile pour les artistes de sortir des chansons en rapport avec l’actualité. Plus besoin de louer un studio et de trouver une maison de disques. Désormais, un morceau peut être écrit, composé, enregistré et diffusé en quelques heures, et très vite devenir «viral».

Certains ont choisi l’humour pour traiter de ce sujet sérieux ayant déjà causé la mort de plus de 5.000 personnes dans le monde. C’est le cas du Franco-Suisse Jean-Michel Mattei avec son titre Tu sais, j’ai changé, une parodie de Je n’ai pas changé de Julio Iglesias. L’humoriste y enchaîne les rimes à propos du virus, notamment «Et chaque jour c’est de pire en pire, je peux rien toucher sinon je vais mourir» ou encore «Ils dévalisent même les hypermarchés, ils ont fermé les écoles, pour oublier je picole».

Également dans un registre parodique, le groupe italien Rimbamband a repris le succès américain My Sharona et a changé les paroles en Virus Corona.

Toujours en Italie, pays le plus durement touché par l’épidémie, le club de football de l’AS Rome a diffusé sur Twitter les différentes étapes du lavage de mains. Elles sont accompagnées des paroles d’un chant de supporters de la «Curva Sud». Celui-ci s’étale sur 30 secondes, soit la durée recommandée pour que l’efficacité soit maximale.

Ce concept, intitulé «Wash your lyrics», a été adapté sur plusieurs titres dont I will survive de Gloria Gaynor. La chanteuse avait d’ailleurs posté une vidéo d’elle sur les réseaux sociaux en train de se laver les mains au rythme de son hit.

Des chansons sur tous les continents

Aux États-Unis, le chanteur Mister Cumbia, populaire auprès du public hispanophone, a récolté près de trois millions de vues pour sa chanson La Cumbia Del Coronavirus dans laquelle il invite ses auditeurs à se laver les mains et à éviter les personnes qui présentent des symptômes.

Au Vietnam, la chanson Ghen Cô Vy a été écrite en collaboration avec l’Institut national de la santé au travail, et invite également à se laver les mains, à éviter de se toucher le visage ou de fréquenter les lieux bondés. Le morceau a été visionné plus de 15 millions de fois sur YouTube.

Enfin, en Chine, une chanson inspirée de We Are the World a été diffusée à la télévision d’État. Cette fois, le ton se veut plus sérieux, donneur d’espoir. Il est notamment interprété par l’acteur Jackie Chan, le chanteur, compositeur et acteur Wang Leehom, et Xiao Zhan, acteur phare de la série chinoise The Untamed.

Danser contre le coronavirus

Les initiatives artistiques face au coronavirus ne s’arrêtent pas au chant. Le danseur vietnamien Quang Dang a élaboré une chorégraphie pour se laver les mains, partagée par l’Unicef. Le service ferroviaire thaïlandais a quant à lui diffusé une vidéo intitulée «Dance Against the Virus» dans laquelle des employés lavent les stations de métro et se saluent sans se serrer la main, le tout en rythme.

Un moyen de rappeler les bons gestes à la population de manière plus ludique que via le discours des responsables politiques.

Dossier:
Propagation du coronavirus dépisté en Chine - 2020 (672)

Lire aussi:

Les autorités libanaises ont déterminé l’origine des explosions à Beyrouth
«Reprenons le contrôle!»: les démissionnaires de l’UPR fondent un nouveau mouvement souverainiste, Asselineau réagit
Deux explosions retentissent à Beyrouth, des morts et des blessés - vidéos
Tags:
chorégraphie, artistes, pandémie, humour, Covid-19, chanson
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook