Insolite
URL courte
11314
S'abonner

Bien que la pandémie de coronavirus ait déjà laissé des dizaines de navires de croisière bloqués temporairement en mer, de nombreux touristes ne pensent pas renoncer à leurs séjours. En outre, des agences de voyages et des experts du tourisme notent même une augmentation des réservations pour 2021 par rapport à 2019.

Le nombre de personnes prévoyant de partir en croisière en 2021 a augmenté par rapport à 2019, malgré la situation actuelle autour du coronavirus, rapporte le quotidien Los Angeles Times citant des agences de voyages et des experts du tourisme.

Au cours des 45 derniers jours, Cruise Compet, entreprise spécialisée dans la vente de croisières en ligne, a enregistré une augmentation de 40% des réservations pour 2021 par rapport à 2019. Seuls 11% des réservations proviennent de personnes dont les voyages en 2020 ont été annulés.

«Les gens réservent toujours des croisières et sont impatients de repartir quand tout sera terminé», a déclaré la présidente de l’entreprise au quotidien.

Un sondage en ligne mené auprès de plus de 4.600 touristes a révélé qu'environ 75% prévoient de reprendre leurs croisières soit à la même fréquence qu'auparavant, soit plus souvent une fois que la crise des coronavirus se sera calmée, selon CruiseCritic.com, un site de revue de croisières.

La confirmation d’une autre analyse

Après avoir mené une analyse de l'industrie des croisières, le géant bancaire suisse UBS a également constaté une augmentation du volume des réservations de croisières pour 2021, soit une hausse de 9% au cours des 30 derniers jours par rapport à la même période l'an dernier.

Selon le rapport d'UBS, publié le 31 mars, bien que les réservations des voyages de croisière en 2021 incluent des personnes dont les croisières ont été annulées, le volume montre toujours une résilience surprenante de la volonté de réserver une croisière.

Le volume des réservations était encore plus élevé pour les voyages en Asie et en Alaska, «il y a donc une demande refoulée pour les voyages en Asie l'année prochaine», a expliqué UBS.

Plusieurs paquebots bloqués

Depuis le début de la pandémie de coronavirus, l’industrie des croisières est menacée. Plusieurs navires se sont vus refusés dans les ports et des passagers, ainsi que des membres d'équipage, ont été contraints de rester en quarantaine pour de longues périodes.

Ainsi, le navire de croisière Diamond Princess, qui réalisait initialement un voyage de 14 jours, du 20 janvier au 4 février, s’est amarré le 6 février à Yokohama pour se ravitailler en vue d'une quarantaine en raison du coronavirus chinois. À son bord se trouvaient 3.711 personnes dont 2.666 passagers et 1.045 membres d’équipage.

Les passagers du paquebot, où plus de 700 cas de contamination ont été constatés avec un total de 12 décès, ont commencé à quitter le navire mercredi 19 février, après 14 jours d’isolement.

Lire aussi:

Le nombre de décès le plus élevé depuis avril et les nouveaux cas en baisse en 24h en France
«Nous sommes libres de décapiter»: des milliers de messages de bots envahissent des sites français
L'Iran convoque un diplomate français après les propos de Macron sur les caricatures du prophète Mahomet
Tags:
UBS, bateau de croisière, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook