Insolite
URL courte
0 111
S'abonner

En Indonésie, de mystérieuses figures blanches apostrophent les passants pour leur faire peur. Cette mesure originale a été adoptée dans l’espoir qu’ils respectent les mesures de confinement.

Le village de Kepuh, sur l'île de Java, en Indonésie, a engagé des «fantômes» en vue d’assurer le respect des règles du confinement, relate l’agence Reuters.

Les «fantômes» attaquent les passants qui violent les règles et menacent de les emporter avec eux.

Le village de Kepuh, sur l'île de Java, en Indonésie, a engagé des «fantômes» en vue d’assurer le respect des règles du confinement
© REUTERS / STRINGER
Le village de Kepuh, sur l'île de Java, en Indonésie, a engagé des «fantômes» en vue d’assurer le respect des règles du confinement

Mais cette technique ne semble pas avoir fait ses preuves. Au lieu de garder les habitants à l'intérieur, l’effet inverse s’est produit: ils se rassemblent dans la rue pour observer ce spectacle original.

Les organisateurs ont donc dû changer de tactique. Ils ont lancé des patrouilles surprises. Des volontaires du village jouent le rôle des fantômes.

Le virus en Indonésie

L’Indonésie recense actuellement plus de 4.800 cas confirmés de coronavirus et 459 décès, le nombre de mort le plus élevé d’Asie du Sud-Est. Ceux qui ne respectent pas les mesures de confinement, imposées dans le pays seulement depuis le 9 avril, le Président indonésien Joko Widodo s’étant longtemps refusé à le décréter, encourent une amende et un an de prison.

Lire aussi:

L’Allemagne installera des soldats en France, Paris parle de «révolution»
Ces 11 pays qui n’ont toujours pas de cas déclarés de coronavirus depuis le début de la pandémie
Covid-19: Quand la cheffe de file de la gauche marocaine verse dans le complotisme décomplexé
Tags:
confinement, Covid-19, Indonésie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook